VOS SPORTS:
Publication partenaire

Maple Leaf, Mustafa et compagnie…, 20 décembre 2018

Comment diable une piste de ski des Laurentides peut bien s’appeler la «Mustafa» ?

C’est la question que je me suis posée aujourd’hui en skiant pour la première fois sur ce sentier situé dans l’arrière-pays de Val-Morin.

La Mustafa et d’autres pistes de ski nordique comme la Maple Leaf, la Thé des Bois, la Stevenson et la Dix-Lacs forment un réseau dense et riche en relief tout juste à l’est de l’accueil Far Hills du parc régional Val-David-Val-Morin.

C’est de là que je suis parti aujourd’hui pour faire ma randonnée… en payant mon billet de ski à 17$ même si je suis allé me promener à l’extérieur du parc dans des sentiers accessibles gratuitement. Les options pour garer sa voiture sont plutôt rares dans ce secteur ; et de toute façon, j’étais content de contribuer à la santé financière du parc régional qui reste mon endroit favori pour faire du ski en sentiers tracés dans les Laurentides.

Comme je ne connaissais pas du tout le coin, j’étais en mode «découverte» aujourd’hui, par une journée où les conditions étaient loin d’être idéales.

Il manque encore un peu de neige pour que ces sentiers plutôt cahoteux soient à leur meilleur ; mais ça ne m’a empêché de faire une balade intéressante où j’ai butiné de sentier en sentier.

J’ai commencé ma randonnée sur la vénérable Maple Leaf et j’ai fait une incursion sur la Stevenson ; mais j’ai passé le plus clair de mon temps sur la Mustafa que j’ai suivi jusqu’à la boucle qu’elle forme autour d’une colline abrupte.

La Mustafa est une belle piste tracée à flanc de montagne, où la vue porte loin. On aperçoit notamment le lac Bélair en contrebas et les pistes de ski alpin du mont Sauvage à l’horizon.

Les conditions étaient très difficiles aujourd’hui, mais ce que j’ai vu m’a donné envie de remettre ça par un journée de belle poudreuse. Tous les sentiers du coin semblent tortueux et accidentés. Ça doit être un plaisir de se faufiler là-dedans quand la glisse est bonne.

Comme Indiana Jones, j’ai trouvé des antiquités pendant mon aventure : des cartes datant du temps où la Mustafa faisait partie du réseau de sentiers de la défunte auberge Far Hills.

Parlant de cartes, j’en ai trouvé une moins vieille et plus utile dans le chalet Far Hills. Elle représente le coin où je me suis promené et on la doit au club de plein air de Val-Morin.

Je ne sais pas si on peut la trouver quelque part sur Internet, mais la voici en direct du tableau d’affichage à l’entrée du chalet…

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Barclay Fortin
Barclay Fortin a appris à faire du ski à Baie-Comeau, sa ville natale. Il a appris à écrire en travaillant comme journaliste et scénariste à Montréal. Et depuis 2003, il court les centres du ski de pour alimenter Ski Glisse, un blogue où il raconte ses randonnées hivernales.