VOS SPORTS:
Publication partenaire

Massif de Charlevoix, 2 mars 2019

Enfin, je suis en semaine de relâche et il est grand temps pour moi d’aller skier. Je regarde rapidement les accumulations de neige ainsi que les prochaines températures et clairement, c’est à Charlevoix que ça se passe. Direction le Massif de Charlevoix.

Comme première piste, je décide de me dégourdir les jambes dans La Bouchard et les pistes environnantes. Pour ma part, j’ai rarement descendu des pistes avec d’aussi belles conditions. Après chacun des nos virages, on pouvait voir une belle ligne de neige qui nous suivait. 

Malgré la beauté des pistes, c’est dans les sous-bois que la vraie game commence. Je me dirige donc dans le secteur est afin de faire le sous-bois Domique Maltais et La Fortin. Il y a de la neige partout et aucune plaque de glace ou de roche à l’horizon. On peut même entendre le cri des skieurs voulant manifester leur joie. La journée est drôlement bien partie.


Mont-Liguori, quel beau hors-piste!
Afin de pousser mon aventure dans les sous-bois un peu plus loin, je me dirige dans ma section coup de cœur de la journée qui est sans contredit le hors-piste du Mont-Liguori qui se trouve lui aussi dans le secteur est. Après environ 15 minutes d’ascension, qui en vaut drôlement la peine, je suis enfin arrivé au sommet du paradis. À ma grande surprise, il n’y a personne au sommet et il y a une quantité astronomique de neige.

Peu importe où nous allions, il était possible de faire des premières traces.

En plus d’avoir eu une température parfaite et un ciel bleu sans nuage, nous avions la chance de n’avoir aucune attente dans les remonte-pentes. Peu importe le moment de la journée, je n’ai jamais attendu plus de 3 minutes pour monter. 

Les conditions de pistes étaient tellement intéressantes que contrairement à mes habitudes, j’ai passé la moitié de la journée dans les pistes à profiter des belles conditions et de la vue qui était vraiment à couper le souffle. Toutefois vers 13h, nous pouvions retrouver des petites sections glacées à cause du soleil.

La journée s’est terminée avec une bonne bière dans le pub Grand Duc où régnait une belle ambiance d’après-ski. Massif de Charlevoix, c’est avec les jambes complètement mortes et un sourire aux lèvres que je te quitte. Tu as mis la barre très haute pour le reste de ma semaine. 

À tous les lecteurs de Zone Ski, bonne glisse 🙂

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Pierre-Olivier Lemaire
Ce planchiste a eu la piqûre pour ce sport il y a un peu plus de 5 ans. Lorsque tout le monde profite de l’été et des terrasses, il rêve à la poudreuse et attend l’hiver avec une impatience déconcertante. Son défi est de trouver les plus beaux sous-bois du Québec ainsi que les meilleurs endroits pour profiter pleinement de l’après-ski... suivez-le pour un hiver emballant!