VOS SPORTS:
Publication partenaire

Météo à la ZoneSki: État des forces et faiblesses

20 décembre 2018 | Chronique, par Jean-François Harrington
Photo Jacques Boissinot

Par où commencer ? Oui, Dame Nature va pleurer à chaudes larmes à la grandeur du Québec, sauf pour l’Abitibi où l’on prévoit de la neige en quantité industrielle (30, 40 cm ?). On peut déjà parier également sur le Mont Chalco pour faire plusieurs heureux. Oui, ça sera difficile sur le sud de la province. On parle techniquement d’une baisse du couvert de neige variant de 20 à 40 cm pour ce secteur. La généreuse couche qu’on a depuis des semaines va aider à sauver la mise.

Photo Josée Gravel

Il ne faut pas oublier que l’altitude joue un grand rôle dans la conservation des surfaces. En montagne, les dommages seront moins importants. Tout ce qui est considéré comme secteur naturel, donc sans canon à neige, sera grandement affaibli. Madame blanche y est moins bien garnie et compactée.

Avec la période des fêtes, il pourrait être très avisé de joindre l’utile à l’agréable en visitant vos proches dans les régions comme le Saguenay, la Côte-Nord ou la Gaspésie. Celles-ci devraient sauver les meubles, la perte sera seulement de 10 à 20 cm.

Cette situation nous amène une fois de plus à comprendre qu’on doit profiter du bon moment quand il passe. Il y a eu du très beau ski pendant un mois. On va se le dire, on a été gâté. Il fallait sortir et ne pas attendre le long congé pour jouer dehors.

Photo Maxime Lesperance

La bonne nouvelle se situe peut-être à l’arrière du système qui nous refroidira rapidement. La neige pourrait légèrement suivre la pluie. Noël derrière nous, les canons vont gicler le plus possible car il fera froid, des -10 / -20. Les professionnels de la fabrication vont se mettre à l’œuvre rapidement.

On pourra donc digérer les excès de beigne au bon air frais. Il ne faudra pas se fier au paysage à travers la fenêtre ou au mononcle grincheux ! Le spectacle sera terne contrairement à ce que les pentes offriront. N’oublions pas qu’il y a déjà eu une légère vague de pluie. La pratique de notre sport s’est poursuivie sans problème.

Photo Félix LeBlanc

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jean-François Harrington
Skieur de 33 années d’expérience, le Valinouët a littéralement fait son éducation. Bonnes habitudes acquises au jeune âge, ce chasseur de neige bouillonne la veille d’une généreuse bordée. Donnez-lui le choix entre la montagne enneigée ou la plage ensoleillée, il optera pour le dénivelé boisé, vous suggérant au passage de prendre la même décision!