VOS SPORTS:
Publication partenaire

Mont-Alta, 20 janvier: Initiation réussie!

Une première pour Zone.Ski

C’est le premier cours d’initiation au ski hors-piste dans l’histoire de Zone.Ski. Aujourd’hui, nous scindons les novices en deux groupes. Le Mont Alta fait office de terrain de jeu et de salle de classe pour l’occasion. La température est douce. Le vent est bien présent. Les conditions naturelles sont très bonnes, quoique minces en sous-bois. Notre proposition, acceptée par 9 skieurs, télémarkeurs  et planchistes motivés: la sécurité en terrain naturel et sauvage, l’équipement, les trucs du métier, l’appréciation du risque, les urgences, la nutrition, le plaisir, etc.

C’est grâce à la boutique Rocn’Ride de Val-David que nos novices ont pu louer l’équipement. Pour l’occasion, la boutique a ouvert ses portes à 8:30. À compter de 9:00, je commence la formation avec mon groupe. Dans la hutte, j’explique les bases de la sécurité. La gang sait de quoi je parle! Ils font tous du plein air, déjà. On sort de la hutte. On colle nos peaux d’ascension et on exécute la première remontée par la voie facile. Elle est plus longue que la voie d’ascension directe, mais elle nous permet de faire davantage connaissance et de s’adonner à quelques pauses afin que je partage avec le groupe d’autres éléments d’information. Nous mettons environ 35 minutes pour accéder au sommet bien venté. On décolle les skins. On les range et on descend via deux pistes intermédiaires.

Pause collation. Le moral est au plafond! La forme aussi. Tous les participants sont ravis. Le chroniqueur/formateur est heureux. Il était un peu nerveux ce matin. C’est sa première session du genre, après tout! Dans la hutte, quelqu’un a allumé un feu. Super, mais gare aux yeux; la fumée est intense et ne s’évacue pas bien. Vite, on remonte. Par la directe, cette fois. La montée dure environ 20 minutes. On descend par une piste coté expert. Bosses et poudreuse densifiée nous mettent au défi. Bof, on est plus forts que les éléments! Et puis, ce n’est qu’un magnifique terrain de jeu!

À la base, une fois de plus. On mange une bouchée. On s’abreuve. La fumée me brûle les yeux. La jeune femme assise sur une bûche à côté de moi n’est pas importunée le moins du monde. I don’t get it! On remonte. On redescend. Tout le monde est plus à l’aise que ce matin sur ces conditions naturelles et à la texture changeante. Ah pis, pourquoi pas une quatrième et dernière ascension?

Vers 14:30, c’est le temps de plier bagage. Tous les participants que j’ai eu le plaisir d’accueillir aujourd’hui se disent enchantés. Ça fait plaisir à entendre! Ils sont une belle gang de solides skieurs, planchiste et télémarkeur. Quand je serai grand (et plus mature), je skierai comme eux. M’est avis qu’ils vont récidiver, même si pour le moment ils en ont assez! Christopher, Vanessa, Édith, Vincent, Robert et Hugo, je vous remercie pour votre confiance et votre enthousiasme, ma bande d’anciens novices! Vous avez mérité vos gallons et vous pouvez maintenant vous considérer comme de vrais initiés du Grand Culte de la Peau d’Ascension. À la revoyure!

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Patrick Teasdale
Patrick Teasdale aime beaucoup jouer dehors. Télémarkeur depuis longtemps, il explore maintenant les possibilités du ski de randonnée alpine. Il troque volontiers sa pagaie groenlandaise ou ses skis pour une tasse d'excellent thé vert japonais. Un brin poète et idéaliste, il ne demande qu'à être émerveillé par une trouée de lumière, un chant d'oiseau ou une lame de neige. Il aime soigner ses chroniques et ses photos.