Publication partenaire

Mont Alta: du ski de printemps en automne – 24 novembre 2018

Arrivée dans le stationnement du Mont Alta, situé à Val-David, je peux y voir le nombre impressionnant de descentes que je pourrai y faire durant la journée. Aucun télésiège en vue, des peaux d’ascension et des raquettes seulement, je me retrouve dans une vraie mine d’or des Laurentides.

En ce 24 novembre 2018, c’était une journée spéciale au mont Alta : pour un coût minime, elle était accessible à tous. Habituellement, l’accès est limité aux détenteurs d’une passe saisonnière.  L’événement a attiré plus d’une cinquantaine d’amateurs de ski de tous les âges et de différents calibres. Le stationnement était bien rempli jusqu’à la fin de journée. Avec 4 degrés Celsius au thermomètre, on se croyait vraiment au printemps.

C’est avec mes amis Marie-Christine et Yannick que j’ai pu vivre cette expérience unique qu’est le mont Alta. Dès notre arrivée, Jason, le gestionnaire, était là pour nous accueillir dans le refuge de l’infirmerie à l’entrée. Nous avons également rencontré le patrouilleur et des bénévoles qui travaillent sur la montagne. J’ai grandement apprécié côtoyer l’équipe qui a mise en place cette station ainsi que les skieurs présents. De plus, il est maintenant possible de relaxer devant un feu à l’abri et d’y faire sécher son équipement. Nous en avons donc profité pour y prendre le dîner.

Avec ses 178 mètres de dénivelés skiables et ses 27 pistes et sous-bois, il offre la possibilité à tous d’y trouver son compte. Notre groupe était de niveaux différents et nous sommes repartis avec le même sourire aux lèvres. On a tracé de nouvelles lignes à chacune de nos 5 descentes, il y avait de la poudre pour tout le monde.

Nous avons passé la majeure partie de notre temps dans les sous-bois, dans un pied de neige. L’automne dernier, le sous-bois La secrète a été nettoyé et travaillé en entier, offrant donc une infinité de lignes où descendre. On a pu y faire les premières traces de la journée et descendre les trois en même temps.

Il manquait un peu de neige au sommet ainsi que dans les pistes offrant un plus grand dénivelé, mais le potentiel est énorme. Avec autant de choix de descentes, il faut plusieurs sorties pour toutes les faire. J’ai adoré ma première expérience au mont Alta et il est évident que je reviendrai cet hiver!

 

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Marie-Ève Daoust
Marie-Ève mord à pleine dents dans toutes les opportunités qui s’offrent à elle -il en va de même pour toutes les activités de plein air. Passionnée par tout ce que la vie a à lui offrir et épicurienne de nature, elle ne cesse de repousser ses limites physiques et mentales.