VOS SPORTS:
Publication partenaire

Mont Bellevue, 16 février 2008

À Montréal, il y a le Mont-Royal. À Québec, il y a les plaines d’Abraham. Et à Sherbrooke, il y a le mont Bellevue. C’est l’endroit pour faire du bon ski de fond à quelques minutes du centre-ville. 

Le parc du Mont Bellevue est sillonné par une dizaine de kilomètres de sentiers entretenus mécaniquement. D’après ce que j’ai vu aujourd’hui, l’entretien laisse à désirer. Tous les sentiers avaient été damés, mais on avait tracé des sillons seulement dans quelques uns. Et comme les pistes sont aussi empruntées par les marcheurs et les raquetteurs, elles sont passablement usées et raboteuses.

La bonne nouvelle, les marcheurs et les raquetteurs semblent faire attention aux sillons des skieurs. Ce n’est pas partout comme ça.

Pour le visiteur de l’extérieur, le meilleur point de départ est le chalet Antonio Pinard, au pied de la pente de ski alpin occupant le flanc nord de la colline. Il y a là une grande caféteria. Deux sentiers de ski fond grimpent dans la montagne à partir de là. Et n’ayez pas peur: ce n’est pas la cohue comme dans la plupart des centres de ski alpin. L’endroit était très tranquille par un beau samedi froid mais ensoleillé.

Le Mont Bellevue ne fait pas une montagne de ski alpin très impressionnante. Pour le ski de fond, par contre, c’est un terrain de jeu idéal. Malheureusement, on sent surtout le relief en montant. Il y a des descentes, mais elles ne sont pas très excitantes.

Le parc protège deux sommets. Celui du mont Bellevue et celui du mont John-S.-Bourque. On peut visiter en ski de fond les deux sommets. Celui du mont Bellevue est décoré d’une grande croix lumineuse.

Le plus beau sentier est celui qui contourne le mont John-S.-Bourque par le sud. C’est là que se trouvent les descentes les plus agréables. On a aussi droit à un très beau point de vue sur le mont Orford et la campagne environnante.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Barclay Fortin
Barclay Fortin a appris à faire du ski à Baie-Comeau, sa ville natale. Il a appris à écrire en travaillant comme journaliste et scénariste à Montréal. Et depuis 2003, il court les centres du ski de pour alimenter Ski Glisse, un blogue où il raconte ses randonnées hivernales.