VOS SPORTS:
Publication partenaire

Mont-Édouard, 6 mars 2019

Aujourd’hui, c’était la première fois pour moi que j’allais skier au Mont-Édouard et je dois avouer avoir été agréablement surpris.

Les sous-bois

Avant d’arriver à la montagne, je savais que je devais aller essayer les sous-bois notamment ceux qui sont à l’est de la montagne où se situe la fameuse passerelle. Une fois l’endroit trouvé, j’ai vraiment apprécié l’éventail des différents sous-bois. On ne retrouvait pas une quantité astronomique de neige comme j’aurais aimé, mais on pouvait skier sur une belle surface dure sur laquelle on ne retrouvait aucune plaque de glace ou de roche. Il était toutefois possible de retrouver un peu de poudreuse, mais il fallait sortir un peu des sentiers battus.

La Super G

Mon coup de cœur de la journée est sans contredit la piste Desjardins Super G. Cette piste, #4, est la seule piste au Québec possédant l’homologation FIS de la catégorie Super G. De nombreux athlètes peuvent venir s’y entraîner et y concourir. Après avoir moi-même essayé, mon record de vitesse pour cette piste est de 1 minute et 52 secondes. Malheureusement, je ne crois pas avoir établi un nouveau record.

De belles pistes larges et damnés

La qualité des pistes est aussi un facteur de la réussite de ma journée. On pouvait skier sur une surface dure et sans glace ce qui m’a permis d’améliorer mon ski de vitesse ainsi que mon carving. De plus, il y avait plusieurs pistes à bosses avec un dénivelé assez intéressant. J’ai aussi apprécié le travail effectué par les gens qui entretiennent les pistes. Même à 13h, nous pouvions retrouver des sections avec du damné intact.

Une vue à couper le souffle

Le Mont-Édouard peut se vanter d’avoir une vue assez extraordinaire qui donne sur plusieurs autres monts. Peu importe la piste choisie, le décor devant soi est assez saisissant surtout lorsque le soleil se met de la partie.

Où sont les gens ? 

La chose qui m’a le plus surpris au courant de la journée est le fait que j’avais l’impression constante d’être la seule personne sur la montagne. Je n’ai jamais attendu plus d’une minute aux remonte-pentes et quelques fois, je pouvais descendre une piste sans jamais croiser quelqu’un. J’admets qu’il faisait assez froid, mais cela est juste un bon prétexte pour aller se réchauffer à l’intérieur et boire un bon chocolat chaud.

La vallée des toutous

Dès le début de la journée, j’ai rencontré deux petites filles qui m’ont demandé si j’avais déjà skié dans la vallée des toutous. Ne sachant absolument pas de quoi elles parlaient, je me suis mis à la recherche des cette fameuse piste. J’ai trouvé le concept assez agréable pour les enfants. Voici une petite vidéo qui montre cette petite vallée.

Les activités pour la semaine de relâche

En plus d’offrir un éventail d’activités intéressantes sur la montagne ( glissade sur tube, raquette, guimauve sur le feu..) le Mont-Édouard offre aussi plusieurs activités spéciales pour la semaine de relâche.

Mont-Édouard, je dois avouer que j’ai apprécié notre première «date» et je suis déjà impatient à notre prochaine rencontre.

À tous les lecteurs de Zone Ski, bonne glisse 🙂

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Pierre-Olivier Lemaire
Ce planchiste a eu la piqûre pour ce sport il y a un peu plus de 5 ans. Lorsque tout le monde profite de l’été et des terrasses, il rêve à la poudreuse et attend l’hiver avec une impatience déconcertante. Son défi est de trouver les plus beaux sous-bois du Québec ainsi que les meilleurs endroits pour profiter pleinement de l’après-ski... suivez-le pour un hiver emballant!