VOS SPORTS:
Publication partenaire

Mont-Édouard, condition de neige étonnante – 7 décembre 2018

Quel beau spectacle ce matin en arrivant au Mont-Édouard, les conifères étaient lourds de neige. Cette montagne de 450 mètres de dénivelé est située dans le pittoresque village de l’Anse St-Jean au Saguenay. C’est ma première sortie de ski cette année et j’étais très fébrile à l’idée de faire ma première descente. La température est clémente, -10 degré Celsius et le ciel a été voilé presque toute la journée.

Il y avait peu de skieurs malgré les belles conditions

J’ai commencé par une formule gagnante, la pente #1 (la béluga) en haut à gauche (quand on regarde face à la montagne). J’ai été étonnée de voir autant de neige en début de saison. De plus, la qualité de la neige est incroyable. Nos skis ne glissent pas sur la neige, ils flottent littéralement !

Le Mont-Édouard offre une variété de pistes pour tous les niveaux. Celles que j’ai préférées sont les pentes non damées entre autres la # 0.5, la # 1 et la # 1a qui peuvent nous mener vers les grands sous-bois (vallée des bouleaux (14) et le secteur Nord-Est (15)). La #0.5 et la #1 sont pentues, mais la neige y abonde, donc ça facilite la descente. La poudreuse est cachée là. C’est agréable, car il y avait beaucoup de secteurs où les gens n’avaient pas encore passé.

La vallée des bouleaux et le secteur Nord-Est sont mes sous-bois préférés, car ils sont longs à faire et ils sont très larges, c’est-à-dire qu’on peut prendre plusieurs chemins différents. Comme ils sont bien remplis de neige, cela est plus agréable pour les virages entre les arbres.

J’ai bien aimé la pente #8 (L’otissienne) qui est une piste à bosses où on peut finir dans un petit sous-bois. Par contre, pour s’y rendre il faut aller du côté droit de la montagne et en haut il vente vraiment beaucoup. On a le vent de plein fouet au visage et ça fait en sorte que le début de la pente #9 (L’Anjeannoise) est ventée. Le sol est durci et la neige est balayée. Par contre, plus on descend dans cette même pente mieux elle est, le damage est intéressant.

J’ai bien aimé aussi la pente #6 (la Tabatière) qui rejoint la 4a (le sous-bois Robin des bois) en traversant le bas de la pente  » le mur ». Il y a beaucoup de neige non tracée.

Il y avait des jeunes athlètes qui s’entraînaient dans la pente #7a (la Périgny). La pente #4 (Desjardins) était la seule fermée aujourd’hui, car les canons étaient en fonction.

 

En général le fond des pistes damées est mou et une neige abondante recouvre les pistes à bosses. Ce fût une très belle journée malgré le vent!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Catherine Lacombe
Enseignante de profession et skieuse depuis un très jeune âge, Catherine aime profiter de l'hiver et de ses nombreuses tempêtes de neige pour descendre des pentes. Toujours partante pour partir à l'aventure, sa curiosité la pousse sans cesse à découvrir de nouvelles stations. Adepte de poudreuse, elle n'est jamais bien loin des sous-bois!