VOS SPORTS:
Publication partenaire

Mont Grand-Fonds et Massif de Charlevoix: le combo parfait pour une fin de semaine de ski!

Charlevoix. Ce seul nom convoque l’imaginaire des skieurs québécois: les montagnes, les sapins enneigés de la forêt boréale, la vue sur le fleuve, l’abondance de neige, l’hiver rigoureux… Lorsqu’on choisit de skier dans cette région, c’est souvent le Massif de Charlevoix qui vient en tête, et avec raison étant donné sa réputation. Il y a aussi le Mont Grand-Fonds, dont le nom circule de plus en plus auprès des initiés qui recherchent une ambiance plus authentique. En fait, ces deux montagnes sont tellement complémentaires que leur combinaison en fait une expérience complète pour quiconque désire tourner ses spatules vers Charlevoix pour un weekend. Et voici pourquoi.

Direction des skis: Charlevoix

Les raisons sont multiples pour se diriger vers Charlevoix. Si le désir de s’évader dans les grands espaces et d’être en vacances pas trop loin de chez soi sont des raisons légitimes, celle qui revient le plus souvent sur les lèvres fait référence aux conditions d’enneigement. De fait, lorsque la température devient maussade en Estrie ou dans les Laurentides, voire même dans la région de Québec, les bulletins météo provenant de Charlevoix montrent plus souvent qu’autrement les centimètres qui s’accumulent.

La Charlevoix au Mont Grand-Fonds porte bien son nom: elle se perd dans les montagnes, avec un coup d’oeil sur le fleuve en arrière-plan.

On le sait: la neige convoque les skieurs et, bon an mal an, cette région remporte la palme à une distance raisonnable des grands centres. Il est donc normal que notre instinct de skieurs avide de neige nous pousse à y aller une fois, puis à y revenir plusieurs autres fois…

La région abrite deux stations de ski: le populaire Massif de Charlevoix, un incontournable, et un peu plus loin le sympatique Mont Grand-Fonds, tout aussi incontournable mais pour des raisons différentes.

Je me suis d’ailleurs arrêté aux deux endroits pour y skier durant la fin de semaine du 7 et 8 mars pour, justement, tester leur complémentarité.

L’authentique Mont Grand-Fonds

Achalandage au télésiège du Mont Grand-Fonds, le samedi vers 10h30.

Vous le savez comme moi: après avoir travaillé toute la semaine, la hâte de skier nous envahit le samedi venu. Le hic, c’est qu’elle envahit aussi des dizaines de milliers de skieurs. Le samedi est donc une journée assez achalandée dans les stations de ski… mais pas au Mont Grand-Fonds! Voilà donc une bonne raison de faire l’heure de route de plus qui la sépare du Massif de Charlevoix pour débuter sa fin de semaine!

Conditions parfaites dans la piste Les Braconniers!

L’ambiance au Mont Grand-Fonds, situé près de La Malbaie, est à des années lumières des grosses stations du Québec, et c’est ce qui fait son charme. Ici, on fait un pas en arrière pour apprécier le ski dans son expression la plus simple: un télésiège quadruple et un téléski amènent les skieurs au sommet des 335 mètres de dénivelé et des 20 pistes pour tous les goûts. Avec pas ou peu d’attente aux remontées mécaniques, ce n’est pas l’occasion qui manque pour faire autant de descentes que les jambes le permettent, de surcroît dans des conditions de glisse toujours top! Ce qui ne fait d’ailleurs pas exception lors de mon passage le samedi 7 mars 2020.

En bas de la montagne.

Pour ceux qui aiment les défis, les pistes à bosses comme L’Émérentienne et La Chouenneuse sauront mettre à l’épreuve vos cuisses, alors que les sous-bois pentus du Versant du Lynx joueront avec votre témérité.

L’Émérentienne: belle piste à bosses inclinée!

Il y a du défi dans Le Mur sur le versant du Lynx.

Et bien sûr il y a l’après-ski, qui est d’une autre époque, sans prétention et très « chalet de ski années 1980 », avec des groupes qui font revivre les vieux succès rock et pop. L’ambiance est garantie!

Parfois, cela fait du bien de sortir des sentiers battus, d’oser aller un peu plus loin pour vivre un autre type d’expérience. D’ailleurs, petit conseil: les hébergements à La Malbaie sont généralement moins chers qu’à Baie-Saint-Paul, et la ville offre un aussi bon choix de restaurants pour tous les goûts et tous les budgets.

Le réputé Massif de Charlevoix

Le haut de La Petite-Rivière; une plongée vers le fleuve.

Comme beaucoup de skieurs auront skié la veille, dimanche est tout indiqué pour terminer la fin de semaine en profitant du Massif de Charlevoix. Généralement plus tranquille comme journée, ce sera l’occasion de profiter à fond des 770 mètres de dénivelé et des 53 pistes de cette station de ski moderne.

Télécabines luxueuses, ski luxueux dans La Gagnon.

On pourrait dire que l’expérience de ski est complémentaire à celle vécue la veille. De l’ambiance plus laid back qui prédomine au Mont Grand-Fonds, ici on se précipite un peu plus pour faire le tour de la station et de ses différents secteurs (Maillard, Grande-Pointe, Camp-Boule). Chaque descente offre ce regard en plongé sur le fleuve, qui est devenu le symbole pour le ski au Massif de Charlevoix et duquel on ne se tanne juste pas.

Plus on descend dans L’Anguille, plus on se rapproche du fleuve.

On ne se tanne pas non plus de skier les pistes sans arrêt. Les remontées mécaniques, toutes débrayables, permettent d’enfiler les descentes à un rythme effréné et de faire beaucoup de dénivelé en une seule journée. À force de rapidité, les jambes sont en feu et le temps vient à bout des skieurs les plus aguerris, même avec beaucoup de volonté.

Heureusement, l’après ski au Massif de Charlevoix est aussi un incontournable, avec en plus une zone extérieure pour profiter pleinement du printemps. Évidemment, l’après-ski est moins populaire un dimanche (mais c’est pas grave, on a bien fait la fête la veille!), quoique avec l’arrivée du printemps, gageons que plusieurs skieurs s’accrocheront les bottines pour boire une p’tite frette sous les chauds rayons du soleil.

Gageons qu’au printemps, l’espace extérieur sera rempli «d’après-skieurs»!

La quantité de neige que reçoit l’endroit est palpable sous les spatules. Lors de mon passage le dimanche 8 mars 2020, les conditions de glisse sont superbes: de la neige malléable sur base molle avec à peine quelques plaques de glace sur l’ensemble du domaine skiable, ce qui est excellent pour une des stations de ski parmi les plus achalandées du Québec. Quoique nous sommes un dimanche, donc il y a moins de skieurs sur les pistes. Ceci explique donc cela, et conforte le choix d’itinéraire de cette fin de semaine dans Charlevoix!

La grosseur des bosses témoigne de l’épaisseur de neige dans La Tremblay.

 

C’est encore l’hiver dans Charlevoix! Voici un vidéo qui résume une journée incroyable au Mont Grand-Fonds ce lundi 9 mars, ainsi qu’une journée croustillante au Massif de Charlevoix mardi 10 mars!

Posted by Zone.Ski on Wednesday, March 11, 2020

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Pierre Pinsonnault
Son intérêt pour la nature et le grand air se décline en deux principales activités : le ski alpin (sa grande passion) et la randonnée en montagne. Rédacteur professionnel dans la vie de tous les jours, et prenant un malin plaisir à photographier les paysages d’hiver et les skieurs lorsqu'il pratique son sport de prédilection, Pierre aime écrire sur le ski et partager ses expériences, photos à l’appui.