VOS SPORTS:
Publication partenaire

Mont Grand-Fonds, formidable poudreuse ! – 2 février 2019

À chaque fois que j’arrive dans le stationnement du Mont Grand-Fonds je suis toujours aussi impressionnée par la forte inclinaison de la montagne. J’ai seulement skié en après-midi, car le matin je regardais la course de ski de fond qui a lieu juste au bas des pentes. J’ai quand même eu le temps de faire neuf descentes. De toutes les fois que je suis allée à cette station c’était aujourd’hui mon coup de coeur. Wow, que dire de plus avec toute cette belle neige reçue au cours de la dernière semaine. L’achalandage était très respectable, je n’ai pas vraiment attendue aux remontes-pentes. Toutes les pistes étaient ouvertes aujourd’hui ainsi que les trois remontées-mécaniques. En fait, la troisième est pour les débutants, elle ne monte pas en haut de la montagne, plutôt au tiers. Le damé était mou, le fond n’était pas durci du tout, ce que j’ai appréciée et il y avait de la neige fraîche sur le rebord des pentes. Je n’ai vu aucune plaque de glace évidemment.

Mon coup de coeur de la journée a été les sous-bois du secteur extrême, le versant du Lynx. Il y avait tellement de neige qu’on y perdait nos skis. J’ai même enfoncé mes bâtons pour voir la profondeur de la neige et arrivé aux poignées je pouvais encore pousser, mais comme je voulais les récupérer je n’ai pas insisté. Bref, c’était incroyable l’épaisseur de neige qu’on retrouvait dans ce secteur. Les virages entre les arbres se faisaient avec assurance. Même que si on tombait le danger n’était pas de se blesser, mais de perdre nos skis à tout jamais.

Cet après-midi il faisait -10°C sans le vent et c’était nuageux, même qu’il neigeait un peu. Au début j’avais vraiment chaud puisque je me suis précipitée dans les sous-bois puis finalement j’ai eu un froid en fin de journée. J’ai bien aimé prendre le t-bar, car en plus d’être à l’abris du vent il allait plus vite que le télésiège (trois minutes plus vite, donc on peut faire plus de descentes si on le prend toute l’après-midi!). Un point positif du télésiège c’est qu’il est entièrement rembourrée au dossier et en dessous des fesses, il est très confortable. Finalement, j’ai bien aimé faire les pentes à bosses #4 et #12, les bosses étaient molles et il y avait de la neige partout pour faire de beaux virages.

Pour les plus téméraires, les pentes #9 et #11 offrent une très belle inclinaison qui fait augmenter assez rapidement la vitesse de croisière.

À vos skis, prêts, partez!

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Catherine Lacombe
Enseignante de profession et skieuse depuis un très jeune âge, Catherine aime profiter de l'hiver et de ses nombreuses tempêtes de neige pour descendre des pentes. Toujours partante pour partir à l'aventure, sa curiosité la pousse sans cesse à découvrir de nouvelles stations. Adepte de poudreuse, elle n'est jamais bien loin des sous-bois!