VOS SPORTS:
Publication partenaire

Mont Orford, 24 mars 2019

En ce dimanche 24 mars, c’était pour moi un retour dans la région des Cantons-de-l’Est depuis le milieu janvier dernier et il y était temps! Quelle ne fut pas la surprise vendredi dernier de constater que c’était la tempête en Estrie et que la pluie faisait rage au nord de Montréal dans les Laurentides et Lanaudière. Un surprenant 40cm de nouvelle neige pour un 23-23 mars!

Vendredi soir, j’ai choisi le mont Orford comme destination, car c’est une montagne que j’aime bien et celle-ci regorge de sous-bois hardcore qui m’en donne à chaque fois pour mon argent. En premier lieu, je voulais y aller samedi, mais j’ai changé d’idée pour dimanche et par chance, car la majorité des remontées mécaniques ont dû fermer durant la journée de samedi à cause des forts vents.

Arrivé à la station vers 10h00 sous un magnifique soleil et pratiquement aucun vent, cela s’annonçait pour être une superbe journée de ski. Malgré le fait que le mercure indiquait moins 2 degrés, le chaud soleil commençait déjà a faire effet sur la neige au bas de la montagne. Une fois au sommet de mont Orford à 850 mètres, le climat était beaucoup plus hivernal et j’avais la chance à mon grand bonheur de skier encore en mode hiver. Mon ami Max m’emmena directement dans le sous-bois la Passe de l’ours qui était complètement rempli de belle neige fraiche. Une belle longue descente ardue pour commencer ma journée, mais tellement agréable.

Par la suite, nous avons changé de versant pour nous rendre sur le mont Giroux y skier les nombreux sous-bois du versant Est. À plus basse altitude et avec un soleil de plomb, la neige avait déjà commencé à se transformer et était un peu plus difficile à skier. Nous avons pratiquement skié chacun des sous-bois du mont Giroux mais un d’entre-eux nous a beaucoup donné de challenge soit le Boogie qui la plupart du temps, manque de neige et souvent glacé était du pur bonbon à dévaler surtout dans sa partie très inclinée. Un beau défi sur de la vraie belle neige hivernale due à son orientation nord.

Lors de notre retour vers le versant principal du mont Orford, nous avons emprunté la piste Magnum, mais cette piste, fidèle à son habitude était des plus glacés sur la première partie de celle-ci. La meilleure option était de skier cette piste directement sous la remontée mécanique ou on y retrouvait de la belle neige fraiche avec énormément de bosses! Quel plaisir à skier!

Nous sommes finalement retournés en altitude sur le mont Orford pour y retrouver une neige beaucoup plus hivernale. Au fur et à mesure que la journée avançait, la neige se transformait graduellement! Tout de même agréable à skier, mais très demandant au niveau de nos quadriceps. J’ai skié ma piste favorite à deux reprises soit la Super directement sous la remontée hybride. Elle était un peu plus glacée que les autres pistes de son genre et un peu moins difficile que les fois que je l’ai skié, car il y avait tellement de neige que les pitchs étaient beaucoup moins difficiles et impressionnants.

En cette journée, le mont Orford nous offrait 100% de son domaine sur ses quatre versants avec toutes ses remontées principales en fonctions. 40 centimètres dans les dernières 48 heures pour redorer toutes les pistes et sous-bois de cette grosse montagne. Malheureusement dans les pistes régulières de la station aux endroits inclinés, la glace a refait surface avec les nombreux skieurs en montagne et il fallait être vigilant à certains endroits.

En conclusion, je fus comblé par ma visite au mont Orford, car avec plus de 18 descentes et 6800 mètres totaux de dénivellation surtout en sous-bois votre chroniqueur avait sa journée dans le corps à 16h00. Le mont Orford est selon moi la montagne la plus hardcore au Québec lorsque celle-ci est bien enneigée comme aujourd’hui. Orford vous attend avec plusieurs belles journées d’ici la fin de la saison et je vous souhaite ardemment de la skier, vous n’en serez pas déçu!

Eric Boyczun

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Éric Boyczun
Éric fait partie des plus anciens membres de l'équipe de ZoneSki. Sa passion pour ce sport n'est un secret pour personne et son plaisir à skier transparait sur chaque photo de lui, où il arbore un large sourire même dans les descentes les plus techniques!