VOS SPORTS:
Publication partenaire

Mont Orford – Superbes conditions malgré le grésil et la brume – 28 janvier 2020

Avec le redoux de la journée d’hier et la douce neige qui tombait dans les Cantons-de-l’Est, la nuit a fait geler le beau tapis fabriqué par les dameuses durant la nuit. Je me doutais bien que ce petit gel créerait ce matin des premières pistes un peu croquantes. C’est pour cela que mon départ fut tardif malgré le gros 10 minutes de route qui me sépare de la montagne. Mon plan était de laisser le temps aux locaux et aux retraités d’aller faire leurs traces pour bien travailler les pistes après cette nuit froide.

Oh, la bonne idée! Dès mon arrivée, quelques locaux quittaient déjà la station couverts d’une petite couche de grésil. Deux dames qui se déchaussaient à l’intérieur m’ont mise en garde: « Bonne chance, on n’y voit rien, c’est une journée blanche et on a du grésil plein les lunettes. Bonne journée! » Je ne me dégonfle pas et je tente ma chance. Déjà, à la remontée principale, il n’y a personne aux chaises; elles sont quelque peu givrées; la meilleure option un jour comme aujourd’hui reste la gondole. Un panneau nous avertit également des conditions de brume. Soyons donc vigilants.


En effet, la visibilité est presque nulle; on a effectivement droit à un beau mélange de brume et de grésil qui nous force à nous arrêter à tout moment pour gratter nos lunettes. Cela reste un détail car les conditions sont merveilleuses! La couverture de neige est (enfin!) profonde, ce qui permet aux skieurs et aux planchistes de faire de beaux sillons dans la neige en se déployant sur toute la piste  puisqu’elles sont à peu près désertes. Le ski en semaine reste une super option si l’on peut se le permettre, car il n’y a aucune attente aux remontées et les pistes sont vides.


La montagne est finalement ouverte dans sa quasi totalité; seul le secteur Alfred-Dérocher n’est encore ouvert que les fins de semaine. Par contre, ce dernier va bientôt être accessible les vendredis, me dit une dame à la billetterie. Rappelons-nous que le secteur Alfred-Dérocher est nouvellement enneigé mécaniquement cette année. C’est un endroit du Mont Orford que j’affectionne particulièrement lorsqu’il est ouvert les fins de semaines, car souvent, lors de tempêtes, Alfred-Dérocher reste non-damé et y faire ses traces ou y skier, tout bonnement, est un délice. Vivement un épisode de tempête!
Malgré une belle épaisseur de neige sur les pistes, les sous-bois, eux, demeurent fermés dans leur grande majorité: 5 sur 17 sont ouverts. Depuis le début de la saison, le manque de neige fait en sorte que des obstacles nous bloquent parfois le chemin. C’est dommage, car les sous-bois de Orford ont la réputation d’être parmi les plus beaux du coin. La patience sera de mise avant de pouvoir en profiter.


Aujourd’hui, le Mont Giroux était plus achalandé du fait que la remontée restait sous la ligne de nuages et de la bruine/grésil. Question de ne pas décourager les nouveaux skieurs, les classes neige et les cours de ski se dirigeaient vers les pistes plus faciles à cause du manque de visibilité.
Pour les skieurs et les planchistes de semaine, le Mont Orford sera un bon choix pour les jours à venir, car même avec un super enneigement naturel aujourd’hui, les équipes d’enneigement préparaient les machines sur les pistes plus pentues et dans certains endroits critiques où la neige a tendance elle aussi à dévaler les pistes. Enneigement et damage sont prévus mercredi, jeudi et vendredi dans la Trois ruisseaux, la Maxi et la Pente douce.

Les pistes la Trois ruisseaux et la Contour offraient un bel enneigement sur les bords de pistes et une fin non damée et très agréable dans les bosses de neige molle.

Comme les photos en témoignent, les arbres nous offraient un décor hivernal de carte postale. La piste 4 km était de toute beauté, tout comme la Grande coulée, cette piste que je peux apercevoir de mon balcon (pardonnez-moi, j’insiste, mais j’habitais Montréal il y a quelques mois encore!)
C’était la première fois de la saison que je pouvais la descendre avec de belle conditions sous ma planche…


Bon ski dans ce décor de rêve! Il devrait durer encore quelques jours, et sous le soleil à priori, grâce aux températures froides annoncées.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Chantal Valade
Chantal a habité au pied de plusieurs monts de ski pour pouvoir profiter de la moindre couche de neige fraîchement tombée. Son snowboard ne quitte pas son auto depuis! Elle se précipite dans la moindre tempête et adore partager son enthousiasme avec d'autres amoureux des sports de glisse.