VOS SPORTS:
Publication partenaire

Mont-Orignal, belle journée de carving – 29 décembre 2016

Nous cherchions, Max (Maximini) et moi, où nous irions skier afin de profiter de cette journée de début de tempête. Voulant éviter le trafic du pont de Québec et éviter la cohue, nous avons mis le cap sur le Mont-Orignal à Lac-Etchemins. Max revenait de la Gaspésie où il s’est bourré la face de poudreuse en début de semaine et comptait profiter encore une fois du lendemain de tempête en ce vendredi. Comme la neige allait débuter en milieu d’après-midi en ce jeudi, il n’avait pas de skis pour le damé et le carving avec lui. Ce n’est pas grave, on va faire avec qu’il m’a dit. Au moins, on fait du ski.

Photo Jacques Boissinot/Zoneski.com

Photo Jacques Boissinot/Zoneski.com

Photo Jacques Boissinot/Zoneski.com

Comble de plaisir, à notre arrivée ce matin à 9h, Head avait un démo pour les adeptes de la station. Mon bon ami Denis, représentant technique pour Head et conjoint de Dany Martel, collègue chroniqueuse ZoneSki, était sur place afin de conseiller les skieurs et leur faire essayer leurs produits. Le léger problème de Max était réglé et j’avais aussi l’occasion d’essayer plusieurs paires de skis. C’est D’ailleurs, selon moi, la meilleure façon de tester le ski qui nous conviendra le mieux. C’est de le faire sur les mêmes pistes et dans les mêmes conditions. J’ai testé six paires de skis, allant du slalom Word Cup (non FIS) jusqu’aux skis tout-terrain semblables à mes skis de poudreuse.

Photo Jacques Boissinot/Zoneski.com

Photo Jacques Boissinot/Zoneski.com

Photo Jacques Boissinot/Zoneski.com

Photo Jacques Boissinot/Zoneski.com

Photo Jacques Boissinot/Zoneski.com

On ajoute au plaisir le service VIP de Denis et de Gabriel Côté, skieur athlète du Rouge et Or de Laval, qui nous ont tous les deux accompagnés pendant la matinée sur les pistes. Deux descentes, on change de skis, deux autres et on change pour un autre modèle. Sans compter des conseils de Denis pour améliorer mes virages. Max a aussi en a aussi bénéficié. Les conditions de glisse étaient damées sur une base ferme non glacée. J’adore ces conditions.

Photo Jacques Boissinot/Zoneski.com

Après 12 descentes, dont une avec mes skis personnels, me permettant de retrouver mes repères, nous sommes rentrés Max et moi pour prendre une bouchée. Le chalet est grand et bien aménagé pour la clientèle et la cafétéria offre un menu varié. Max s’est toutefois plaint de sa soupe trop chaude. C’est une obligation pour eux de servir la soupe à une température élevée, selon les normes du ministère lui ai-je mentionné.

Photo Jacques Boissinot/Zoneski.com

En sortant, je change encore de skis, prenant une paire de skis plus large, car la neige tombe à plein ciel. Les pistes sont encore plus belles qu’en matinée et les virages s’enchaînent avec facilité sur la surface moelleuse. Cette neige adoucit les conditions, et ce, malgré le vent qui nous fouette le visage. J’en profite lors de ma 14e descente pour prendre une photo du blizzard de neige au sommet.

Photo Jacques Boissinot/Zoneski.com

J’étais loin de penser que cette descente serait la dernière de la journée. Alors que je filais à plus de 75 km/h sur mon SkiTracks, j’ai chuté lourdement en pleine face. Une très belle vente de garage. Mes lunettes brisées, mon casque abîmé et mon visage tuméfié montrant la force de l’impact. En me levant, la douleur à l’aine me signalait la fin des activités pour aujourd’hui et possiblement des prochains jours. Rien de grave, sinon de me procurer de nouvelles lunettes et de remplacer mon casque. Il semble encore en très bon état et la boucle d’ajustement arrière a été remise en place. Je vais toutefois le remplacer sans hésiter. Une deuxième chute en portant ce casque pourrait être fatidique. Finalement, J’ai passé une très belle journée avec Max, Denis et Gabriel, à essayer des skis Head qui m’ont beaucoup plu. J’ai hâte de retourner sur les pistes. Je devrai toutefois attendre que les douleurs à l’aine et au cou disparaissent ainsi que mon visage de boxeur perdant redevienne présentable.
À bientôt sur les pistes.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jacques Boissinot
De la photo au ski en passant par la voile et la moto, Jacques (La Comète) garde un coeur jeune en vivant à fond chacune de ses passions. Essayez de le suivre en piste... vous comprendrez l'origine de son pseudonyme!