Publication partenaire

Mont-Saint-Mathieu, les trésors ne sont pas tous enfouis – 15 avril 2018

La tribu a découvert le trésor caché du Bas St-Laurent! Ce matin au réveil, seulement quelques kilomètres nous séparent de notre destination, la majorité du trajet ayant été fait hier. C’est donc le Parc du Mont-Saint-Mathieu qui nous accueillera pour la toute première fois aujourd’hui. Dès notre arrivée, je ne peux que m’émerveiller en voyant les installations, elles semblent neuves. Le chalet et la remontée n’ont que quelques années, et ça parait. De plus, je peux bien apercevoir le travail mécanique des pistes, et même si je n’ai pas encore chaussé mes skis, je peux dire que ce sera vraiment beau. C’est dans ces temps-là que nous sommes prêt plus rapidement qu’à l’habitude, et ce matin en est un. Il est donc 8h59, et nous sommes en direction du sommet.

À notre arrivée en haut, la surface qui nous accueille est ferme, le froid des deux derniers jours l’ayant raffermie à souhait. Pour notre première descente, je ne peux que suggérer la piste #14. Cette piste est excellente pour démarrer la journée, puisqu’elle débute verte et termine noire, je peux donc augmenter la pression sur mes carres à mesure que je me dirige vers la base.  Que de plaisir, et je n’en suis qu’à ma première descente. Puisque que j’ai maintenant les cuisses bien chaudes, notre deuxième s’effectuera dans « La St-Mathieu », une belle piste rectiligne et large de calibre difficile. Ce matin, le corduroy qui la recouvre est parfait, je suis aux anges.

Tout l’avant-midi, nous n’avons cessé d’arpenter les pistes situées à l’Ouest de la remontée mécanique. Tous les devers, tournants et embranchements qui composent ce secteur sont vraiment intéressants, et permettent de varier les descentes d’une à l’autre. J’ai beaucoup aimé les enchaînements des pistes #19, #22,#23 et #25, je pouvais y aller de courts, moyens et longs rayons à petite, moyenne et grande vitesse dans la même descente, le summum à mon avis.

C’est sous les coups de midi-trente que nous sommes allé explorer la portion Est de la station. Les pistes et sous-bois de ce secteur sont pour les skieurs de calibre avancé. Il va s’en dire que les chérubins s’en sont donnés à cœur joie. Même si la surface des sous-bois était très ferme, il y avait de belles lignes à faire. Les sous-bois sont bien dégagés, laissant place à de nombreux et majestueux arbres matures. J’affectionnai particulièrement « La Trois-Pistoles », étroite et sinueuse, elle est également bien pentue, je me suis amusé comme un fou dans cette piste.

C’est finalement en toute fin d’après-midi que je rencontrai Denis. Patrouilleur et en charge des opérations, il me suggère d’aller voir des pistes que je n’ai pas encore exploités. C’est donc à sa suite que la tribu prend la direction du sous-bois « La Poudreuse ». Mon guide m’explique que c’est ce terrain qu’il affectionne lors de journées de poudreuse abondante. Je dois dire qu’après quelques mètres dans cette piste, je peux déjà entrevoir le potentiel. Les nombreux caps rocailleux qui jonchent notre parcours sont pour le moins invitant, je ne peux qu’imaginer le bonheur de les franchir par plusieurs centimètres de pow!

Nous aurons finalement eu une magnifique journée au Mont-Saint-Mathieu. Une découverte pour moi et la tribu. L’accueil exemplaire des gens, tant à la billetterie, au resto, qu’à la remontée, démontre l’attachement et la fierté que les gens ont pour leur station. J’ai remarqué en explorant le site de la station qu’il est possible de louer des condos au pied des pistes. Il est fort à parier que la tribu y séjournera l’an prochain. La saison se termine le samedi 21 avril prochain pour le Mont-Saint-Mathieu, et après avoir pu goûter les excellentes conditions de la journée, je peux affirmer que samedi prochain, elles seront encore sublimes.

Bon ski à tous!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

Publier un commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

À PROPOS DE L'AUTEUR

Christian Dumas
Adepte de ski depuis sa tendre enfance, Christian adore le pratiquer autant en famille qu'entre amis. Au fil des années, il a touché à la compétition, à l’enseignement, à la patrouille ainsi qu’au ski adapté. Habile communicateur, il sait imager ses expériences sur les pentes et les communique magnifiquement au travers de ses chroniques publiées sur ZoneSki.