Publication partenaire

Mont Sainte-Anne, 2 décembre: neige salvatrice

Contrairement à plusieurs endroits en province, la région de Québec a reçu une belle quantité de neige en ce beau dimanche. La météo prévoyait de 10 à 15 cm de neige pour la journée et ça ressemblait pas mal à ça. En début de matinée, la route était déjà glissante et sur fond de neige. Ça promettait de belles conditions de glisse.

Photo Jacques Boissinot/ZoneSki

À notre arrivée à la station, j’étais heureux de constater la mise en place de véritables escaliers et des marches méritant de porter ce nom. À ceux qui me connaissent, j’ai souvent pesté sur ces marches casse-gueule qui rendaient le passage périlleux. J’ai eu le plaisir d’y tomber avec les skis et l’appareil photo en bandoulière une seule fois, mais j’ai souvent vu des jeunes et moins jeunes y trébucher. Bravo pour cette belle mise à jour.

Photo Jacques Boissinot/ZoneSki

Revenons à nos moutons… De beaux moutons blancs qui tombaient à plein ciel. Je vous répète mon truc pour me rendre aux télécabines et éviter de faire la longue marche en bottes de ski. Max et moi avons pris le tapis magique et encore une fois, la station a modifié le haut de la piste afin de donner un accès facile au bas de la Gros-Vallon qui nous amène à la télécabine. Au sommet, nous optons pour la Quanik/Première-Neige, qui encore une fois était plus facile à y accéder. La neige fraîchement tombée recouvrait la surface et rendait la glisse agréable. Toutefois, le fond très durci était proche. Plusieurs plaques de neige ferme se faisaient sentir sous les skis.

La Première-Neige qui est en neige naturelle seulement était plus douce et plus agréable à skier que sa voisine La Quanik. Les sous-bois Sidney-Dawes et Vital-Roy étaient tout aussi doux sous les spatules. Nous avons arpenté le versant nord ce qui y était ouvert. Nous n’avons toutefois pas skié la Soumande, mais avons pensé à notre collègue Jean-François Néron qui en raffole. 

Je vous fais grâce de la liste des pistes ouvertes, tant sur le versant nord que sur le sud. Ça change trop rapidement. Toutefois, je tiens à saluer l’audace de la station d’ouvrir des pistes ayant quelques obstacles bien balisés et facilement contournables. Autrefois, on était frileux à donner accès aux skieurs avant que la piste ne soit parfaite. Nous sommes en début de saison et en ce 2 décembre la montagne affiche une belle diversité de pistes et des conditions très agréables. Au nord, le télésiège et l’arbalète étaient en fonction. L’attente en matinée était raisonnable et est tombée nulle à l’heure du lunch et par la suite. Petite anecdote, le système de signalisation est à reprogrammer. Alors que la main vous dit de rester en place, c’est le temps d’avancer et lorsque le skieur vous signale que c’est le temps d’avancer, il faut rester en place. 

J’ai terminé ma journée avec 12 descentes. La dernière était sur le versant sud dans La Pichard. Mises à part quelques sections durcies, la piste m’a amené au chalet rapidement. 
J’ai passé une très belle journée sur les pistes en cette deuxième sortie de la saison. Souhaitons une météo avec de la neige et un peu de froid cette semaine afin de continuer sur cette magnifique lancée.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jacques Boissinot
De la photo au ski en passant par la voile et la moto, Jacques (La Comète) garde un coeur jeune en vivant à fond chacune de ses passions. Essayez de le suivre en piste... vous comprendrez l'origine de son pseudonyme!