VOS SPORTS:
Publication partenaire

Mont Sainte-Anne, 7 avril 2019

Le Mont Sainte-Anne nous a offert un superbe dimanche de ski.  Une journée printanière que nous avions ciblée depuis plusieurs jours déjà.  Normalement, les prévisions lointaines s’avèrent plus ou moins justes, mais pas cette fois.  Tel qu’annoncé, le soleil nous a canardé de ses rayons pendant toute la journée.  Aucun vent ni aucun nuage pour  amoindrir la sensation de chaleur sur notre peau.  Le mercure, qui s’est maintenu aux alentours de +5°C la journée entière, nous est davantage apparu comme un +10°C.

Dès 9h00, nous attaquons le versant Sud par un échauffement dans la Pichard.  La surface est en excellent état : bien plane et déjà suffisamment ramollie pour skier en toute confiance.  Les skis mordent bien.

De ce côté de la montagne, malgré que la journée n’en soit qu’à ses débuts, la transformation en gros sel est déjà bien amorcée.  Qui dit gros sel dit grosses bosses dans pas long (c’est plein de monde !), donc nous décidons assez tôt de nous diriger vers le secteur expert en espérant skier une surface uniforme.  Une très bonne idée, mais que plusieurs ont eu également !!!  Je ne me rappelle pas avoir vu autant de monde dans la Super S.  Une piste pentue avec une surface bien ramollie, ça attire son lot de skieurs.

En fin d’avant-midi, la Crête est déjà un champ de bosses dans une mine de sel.  Heureusement, pour ceux qui aiment moins, les bosses sont suffisamment éloignées les unes des autres pour permettre de serpenter et de les contourner sans s’éclater les genoux.  Mais pour les amateurs de saute-mouton, c’est un vrai délice !

Pour les plus en énergie, la Gondoleuse  offre des bosses énormes à absorber ou sauter jusqu’à épuisement :

Déjà midi, déjà vidés, il est temps d’aller manger.  Sur la terrasse du chalet du sommet, plus aucun pouce carré de disponible.  Impossible de pique-niquer, toutes les tables sont prises.  Nous retournons donc à la base pour une pause bien méritée !

En après-midi, une bonne partie des skieurs s’est dirigé vers le versant Nord puisque les pistes y sont demeurées exemptes de bosses.  Une mince couche de neige granuleuse recouvrait une surface plutôt durcie.

Les enfants s’éclatent dans l’Anore et ses nombreux vallons :

Côté sous-bois, ils étaient en très bon état avec une couverture complète et une surface bien dégelée :

Le couvert de neige demeure épais et il est évident que la majorité des pistes tiendront le coup jusqu’au congé de Pâques (le Mont Sainte-Anne prévoit clore sa saison de ski le 22 avril prochain).  Si les amateurs de ski de printemps ont été comblés aujourd’hui, dame nature n’a pas oublié les adeptes de poudreuse avec une généreuse bordée de 20 cm de neige prévue dans les prochaines 48 heures.  Un dernier soubresaut de l’hiver avant la fonte irrémédiable du manteau blanc.  Profitez-en !

 

 

 

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Christian Lacroix
Christian Lacroix vit en Beauce et travaille en horticulture, ce qui lui laisse du temps pour les sports de glisse. Planchiste de longue date, récemment converti au ski, il pratique ce sport principalement en famille. Leur devise: une journée en ski, active, dehors et loin des écrans c’est une journée réussie!