VOS SPORTS:
Publication partenaire

Mont Sainte-Anne. L’après-déluge, 15 décembre 2019

Aujourd’hui, le Père Noël m’a envoyé un message, c’était celui d’aller skier au Mont Saint-Anne à Beaupré dans la région de Québec.


Suite à un changement de plan de dernière minute, car le Massif de Charlevoix a fermé la station à cause d’une panne électrique, c’est à la bonne Sainte-Anne que mes spatules se sont frottées en ce dimanche d’après déluge.

La Pichard, sur le Versant-Sud.

Contre toutes attentes, même si Noé avait pu penser que les conditions seraient désastreuses, c’est vraiment moins pire que ce à quoi on pouvait penser.

Le parc à neige sur le Versant-Nord.

Le fond est certes durci, mais l’affûtage de mes planches me permet tout de même d’apprécier les dix pistes ouvertes aujourd’hui. Avec une fine trace de neige fraîche, certains tronçons de bords de pistes nous en donnent un peu plus. En début d’après-midi, les conditions s’étaient grandement dégradées, au grand désarroi de notre trio.

La Pichard

Pour cette journée, trois pistes sont ouvertes du sommet à la base du versant sud, dont la Gros Vallon qui ouvrait pour nous aujourd’hui. On pouvait aisément y trouver son plaisir malgré les quelques «balles de golfs» présentent. Quant au nord, c’est le vent qui nous rebutait un peu pendant la remontée ainsi qu’au bas des pentes.

La Gros-Vallon sur le Versant-Sud.

Pour quelqu’un comme moi qui aime presque autant l’après-ski que le ski. Je trouve assez décevant qu’une station de l’envergure du Mont Sainte-Anne n’ait pu terminer les travaux de rénovation du bar avant le début de la saison. La Chouette aura un nouveau plumage, espérons la plus attrayante ! J’aurais apprécié, tel que mentionné à la dame du service à la clientèle, qu’un espace convivial et plus confortable que les chaises en plastique de la cafétéria soit aménagé en attendant la fin des travaux.

Le télésiège au dessus de La Paradeuse sur le Versant-Nord

Pour cette semaine, il n’y a que très peu de précipitations annoncées par les différents services météorologiques. C’est là qu’on verra et appréciera le travail des opérateurs de montagne.

Bon ski à tous !

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Martin Dumas
Skieur depuis son tout jeune âge, Martin a pratiqué le ski de compétition et ensuite l'enseignement. Maintenant plus concentré sur le ski en famille et entre amis, il sillonne différentes stations à la recherche de la trace de la journée. Préférant le hors-piste et l'adrénaline en toute saison, Martin pratique aussi la moto de sentiers l'été.