VOS SPORTS:
Publication partenaire

Mont Sauvage – Samedi 2 Février 2019

Une journée de ski hors de l’ordinaire ! Le Mont Sauvage est un petit trésor caché dans le village de Val-Morin  dont je viens tout juste de découvrir l’existence. Franchement, tout skieur ou planchiste doit absolument aller faire un tour sur les 14 pistes (dont 3 ouvertes cette année) de cette montagne d’une altitude de 505 mètres avec un dénivelé de 127 mètres. Le naturel à son meilleur avec de la neige naturelle seulement! Le Mont Sauvage porte bien son nom!

 

Le Mont Sauvage est desservi par un T-Bar, oui oui c’est vintage, mais efficace grâce à un personnel attentif et tellement sympathique. Quelques pistes plus intermédiaires sont travaillées mécaniquement mais la plupart sont laissées à elles-mêmes pour nous offrir du ski de poudreuse profonde. Une journée comme aujourd’hui, aucune attente et quelques locaux passionnés de ski et de télémark.

En plus d’avoir fait nos traces à l’ouverture, eh bien nous avons continué de les faire à 15h30 avec la neige qui tombait à plein ciel tout au long de la journée.
Le calme, la nature et les sourires étaient déjà contagieux dès notre arrivée. Une petite maisonnette nous accueille; c’est à la fois la billetterie et poste du T-bar; juste à côté, un feu de camp pour réchauffer les doigts gelés malgré un froid moins dur que lors des dernières journées. Plus loin se trouve le chalet à deux étages (en construction mais utilisable.) Si vous apportez votre lunch, il y a un four micro-ondes à la disposition des skieurs et une machine à café à 1$. Nous avons fait connaissance avec Pascal qui est maitre de la situation à la montagne; il est à la fois dans la dameuse au besoin et au T-bar pour nous aider à bien partir dans notre ascension vers le sommet.

Je dois vous avouer que j’avais la trouille de monter à bord de cet engin qui était loin dans mes souvenirs mais tout s’est bien passé! Mais comme me disait Pascal, la montagne s’adresse plus particulièrement à une clientèle qui maitrise bien le ski, disons intermédiaire à expert. Deux pistes nous ont surprises par leur beau « pitch ». Un challenge mais on retrouve vite la grosse poudreuse épaisse.


Je vous le conseille car moi, j’y retourne assurément durant cette saison. Mais le plus beau là-dedans, c’est que la montagne est fermée durant la semaine, donc après une tempête, disons… le mardi, et bien le samedi, tu auras toi aussi ta chance de te faire des traces fraiches dans la poudreuse!
Après quasiment 5h à dévaler et à remonter sans s’asseoir et dans de la neige jusqu’aux genoux, j’en ai les jambes sauvagement coupées!

Saviez-vous que le Mont Sauvage s’appelait autrefois « La montagne du Sauvage »? Il tenait ce nom d’un Iroquois qui s’y était installé vers 1880.

Bonne POW 🙂

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Chantal Valade
Chantal a habité au pied de plusieurs monts de ski pour pouvoir profiter de la moindre couche de neige fraîchement tombée. Son snowboard ne quitte pas son auto depuis! Elle se précipite dans la moindre tempête et adore partager son enthousiasme avec d'autres amoureux des sports de glisse.