VOS SPORTS:
Publication partenaire

Mont Washington, Gulf of slides – 8 Décembre 2018

En cette journée hivernale du début décembre, Hughes Langis et moi avons pris la décision d’affronter le froid pour se rendre dans la fameuse « Gulf of slides » sur le Mont Washington. Notre objectif était de skier le couloir central, qui, selon les dernières photos et revues sur les divers groupes sociaux, semblait très prometteur.

Très important, il ne fallait pas oublier de bien lire les bulletins des derniers jours et une fois sur place aller discuter avec les « rangers » pour connaître les conditions actuelles. Le Mont Washington nous réserve souvent son lot de surprises. Il faut s’attendre à tout, même à rebrousser chemin si les conditions ne se sont pas favorables ou se détériorent. Après avoir pris toutes les informations d’usage, c’était l’heure de bien se préparer pour la montée à une température frigorifiante frôlant les -25°C avec des prédictions annonçant -33°C au sommet.

Ce fut la journée idéale pour mettre à l’épreuve notre nouveau matériel et trouver le bon « setup » pour la gestion de la température. Comme à la montée il fait souvent très chaud à cause de l’effort déployé, il est très important par temps froid de ne pas avoir trop chaud et ainsi éviter d’arriver au sommet trempé. Une couche de base, une intermédiaire et un softshell et c’est un départ.

Ils nous a fallu moins de deux heures pour atteindre la base de notre objectif et plusieurs skieurs/planchistes s’y trouvaient déjà pour reprendre des forces. Après une courte pause, nous nous dirigeons vers le couloir central pour analyser les conditions du terrain avant de s’y aventurer. Nous prenons le temps de bien faire l’analyse du couloir pour en venir tous les deux à la même conclusion ; les signes d’avalanches sont trop élevés.

Il n’en fallait pas plus pour prendre la sage décision de revenir à la base via la « Gulf of slides ski trail » et de refaire une seconde montée via la « Tuckerman Ravine trail » pour finir la journée de ski dans la « John Shelburne ski trail ». Nous savions très bien que le ski dans la piste, G.O.S. ski trail, serait très bon, car peu de gens étaient descendus avant nous et qu’il y avait beaucoup de belle poudreuse à skier. Comme prévu, la descente jusqu’à la base a été excellente malgré le manque de neige par endroit pour recouvrir les ruisseaux que croise la piste.
Hughes qui se fait un beau saut dans une belle poudreuse fraîche

Après une pause d’une trentaine de minutes au centre des visiteurs Pinkham Notch, nous entamons notre seconde montée de la journée. Cette fois, notre objectif est de skier la « John Sherlburne ski trail ». Vu l’heure avancée, nous nous sommes rendu seulement à la moitié pour faire une dernière descente dans cette magnifique piste. Comme à l’habitude, la piste était vraiment très belle et beaucoup de belle poudreuse s’y trouvait malgré le nombre de skieurs qui y avaient skié dans la journée.

En conclusion, si vous prenez la décision de vous rendre sur le Mont Washington, prenez le temps de rassembler un maximum d’informations ; météo, bulletins d’avalanches, vents, etc. Dites-vous qu’il est fort possible que vous n’atteigniez pas vos objectifs et qu’il sera plus sage de prendre les bonnes décisions afin de rentrer chez vous sain et sauf. Bonne saison et bon ski!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Yanick Lefebvre
Passionné de plein air et d'aventures, il aime partager ses passions pour le ski hors-piste ainsi que l'alpinisme. Cumulant 10 années expérience en ski hors-piste, il trouvait important d'acquérir un bon bagage de formations en secourisme en régions isolées et en sécurité en avalanche ainsi qu'en alpinisme. Il est à l'origine de certains projets de ski hors-piste en Mauricie, dont St-Mathieu-les-Cantons.