Publication partenaire

Tremblant dévoile le nom de ses nouvelles pistes

15 octobre 2018 | Chronique, par Pierre-Olivier Lemaire
Photo Courtoisie Tremblant

Un peu plus tôt cet automne, Tremblant avait lancé à ses fans Facebook le défi de suggérer des noms pour l’un de ses nouveaux sous-bois. Ce week-end, ceux et celles qui avaient suggéré ou appuyé le nom Taïga se sont réunis afin d’y officialiser ce nom.

Voici donc les noms des six nouvelles pistes ainsi que le nom du nouveau télésiège:

Le versant Edge
Extension : Étant l’extension du sous-bois réaction, cette désignation était toute naturelle d’autant plus qu’il cadre phonétiquement bien avec le nom des pistes déjà présentes sur ce versant.

Le versant Nord
Taïga : Nommée par le public, ce nom désigne une forêt ouverte de conifères et de lichens au sein de la zone boréale.
Les Vallons : Ce nom est inspiré de la topographie de la montagne particulièrement valonneuse à cet endroit précis.
Dynagriffe : Situé entre les pistes Dynamite et La Griffe, la fusion de ces deux noms ont formé Dynagriffe.
Archipel : Afin de rappeler les ilots de végétation conservés dans la piste comme des îles formant un archipel dans l’océan, ce sous-bois du versant Nord portera ce nom.
LTE : Cette piste se trouvera sous la nouvelle remontée Lowell Thomas Express, dont l’acronyme est LTE.

Le télésiège Lowell Thomas a donc décidé de garder son nom d’origine avec une petite amélioration qui lui permet de se nommer maintenant le Lowell Thomas Express.

La pensée ZoneSki

Pour ma part, la nouveauté que j’attends impatiemment à chaque saison est clairement le dévoilement de nouvelles pistes et surtout les nouveaux sous-bois. Tremblant a donc frappé drôlement fort avec l’ajout de ses 5 nouveaux sous-bois et sa nouvelle piste. Le nouveau télésiège express, qui risque d’être beaucoup plus rapide que son prédécesseur sera aussi fort pratique pour se rendre au nouveau chalet Le Grand Manitou. Bref, de belles nouveautés qui me font attendre de plus en plus que la neige se pointe enfin le bout du nez.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

Pierre-Olivier Lemaire
Ce planchiste a eu la piqûre pour ce sport il y a un peu plus de 5 ans. Lorsque tout le monde profite de l’été et des terrasses, il rêve à la poudreuse et attend l’hiver avec une impatience déconcertante. Son défi est de trouver les plus beaux sous-bois du Québec ainsi que les meilleurs endroits pour profiter pleinement de l’après-ski... suivez-le pour un hiver emballant!