VOS SPORTS:
Publication partenaire

Objectif 6x, 9 mars 2019

Tous les hivers, je me prends d’affection pour un coin des Laurentides et j’y fais plusieurs randonnées ; et cette année, ce sont les sentiers nordiques de Saint-Hippolyte que je visite à répétition.

Il y a une bonne raison à cela : ces sentiers-là sont plutôt mystérieux. Personne n’en fait la promotion et, à ma connaissance, il n’existe pas de carte où ils sont tous représentés.

Dernièrement, par contre, beaucoup d’entre eux ont fait leur apparition sur OpenStreetMap, et c’est ce qui m’a donné envie de retourner dans ce coin-là aujourd’hui.

J’avais un plan : skier du nord au sud la piste 6X afin de dévaler une longue descente corsée dont m’avait parlé un habitué des lieux plus tôt cet hiver.

Pour la troisième fois cette saison, je suis parti du stationnement du parc des falaises, sur le chemin du lac Morency ; mais cette fois-ci j’ai pris la piste Ogilvy pour aller prendre la 6X par son extrémité nord.

La Ogilvy est un jolie piste qui saute par-dessus une colline avant de passer au pied d’une impressionnante falaise où elle tourne vers l’est pour ensuite aboutir à une intersection où elle rejoint une autre piste, la Garrette.

Rendu là, une légère descente en direction nord sur la Garrette m’a mené à mon premier objectif de la journée : l’extrémité nord de la 6X.

À partir de là, la 6X passe par le sommet d’une colline avant de recroiser la Garette en descendant vers le sud.

C’est peu après ce croisement que j’ai atteint mon deuxième objectif de la journée : la fameuse descente corsée dont on m’avait parlé.

Voilà une pente abrupte que j’aimerais beaucoup dévaler dans une bonne couche de neige vierge un de ces jours.

Aujourd’hui, elle était plutôt «damée durcie» et j’ai fait là-dedans une descente un peu trop rapide à mon goût. Mais bon, je suis arrivé en bas sans faire de chute.


Après cette descente des ligues majeures, la 6X aboutit à la MOC que j’ai prise vers le sud.

Ça m’a permis de revenir à mon point de départ en faisant une longue boucle qui m’a fait passer par trois pistes de ski du parc des falaises : la 8, la Pékan et la SE.

Bilan de cette aventure : voilà un réseau de sentiers qui mériteraient d’être plus connu et mieux mis en valeur.

J’ai déjà hâte d’y retourner pour explorer d’autres pistes que je n’ai fait que croiser aujourd’hui, comme La Garrette et La Passe. Mais ça ira sans doute à l’hiver prochain !

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Barclay Fortin
Barclay Fortin a appris à faire du ski à Baie-Comeau, sa ville natale. Il a appris à écrire en travaillant comme journaliste et scénariste à Montréal. Et depuis 2003, il court les centres du ski de pour alimenter Ski Glisse, un blogue où il raconte ses randonnées hivernales.