VOS SPORTS:
Publication partenaire

On profite des vacances au Mont-Orignal ! – 3 janvier 2019

À mon arrivée, peu après l’ouverture, j’ai vite remarqué que je ne serai pas seul à la station; on profite des vacances ici ! Deuxième constat : la proximité entre le stationnement, le chalet et de la remontée. Il y a un accès direct à la billetterie. Presque aucune attente. Bon service avec gentillesse. La station nous offre aujourd’hui 16 pistes sur 28 et 7 sur 11 en soirée. 5 sous-bois étaient disponibles et une partie du parc à neige.

Bon achalandage mais presque pas d’attente à la remontée.

Même avec un achalandage élevé aujourd’hui à la station; familles, cours et activités spéciales, mais presque pas d’attente à la remontée, sinon une à deux minutes maximums. Est-ce de l’attente… pour moi, non ! Le télésiège sextuple débrayable est très performant et fonctionne à plein régime. Pour une station d’envergure moyenne, c’est excellent ! J’ai été agréablement surpris de constater avec quel enthousiasme les habitués de cette montagne nous parlent de leur station. Un côté très social que j’ai aimé. Les préposés au télésiège font un bon travail, et ce, avec courtoisie.

Ce qui attire mon attention dès ma première montée est le secteur expert (à gauche) où l’on retrouve une butte ou une section surélevée avec des pylônes de télésiège. Je m’informe et on me dit qu’il est maintenant hors d’usage, mais qu’il desservait le secteur des « pitch » des pistes 18 et 19.

La Marie-Michèle Gagnon

Comme premières descentes, et il s’agit de mon coup de cœur, j’ai fait la piste 15 (Marie-Michèle-Gagnon) deux fois consécutives et une autre fois plus tard tant elle était belle et bien damée… j’ai vraiment aimé cette piste !

Le secteur expert et la piste bleue 20 (St-Odilon) n’étaient pas ouverts aujourd’hui.

J’ai passé le reste de la journée dans les pistes et les sous-bois à droite de la remontée. J’ai principalement apprécié les pistes 10 (La Étienne-Lecours), 14 (L’Érablière) et la 22 (La Abénaquis). Les sous-bois 9, 11 et 12 étaient très intéressants mais le fond est proche; il faut y aller en douceur !

Les jeunes sont très nombreux à la montagne et ils en profitent pour attaquer sans relâchement les pentes, les sous-bois, les modules et sauts du superbe Parc à neige. Notons que la longueur de ce parc représente une très bonne partie du dénivelé total de la montagne.

En résumé, une très belle journée en compagnie de gens de la région très accueillants. Une belle température toute la journée, mais aucun passage ensoleillé.

Bon ski !

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Harold Giguère
Cet enseignant en Monde contemporain, en économie et moniteur de ski est un passionné de la glisse bien affirmé: après les heures de classe, de préparation et de correction, il met son temps libre à profit pour dévaler les pistes de ski dans la région de Québec. Pédagogue, il aura toujours un conseil pour les skieurs qui le côtoient!