VOS SPORTS:
Publication partenaire

Owl’s Head – 17 février 2019

Nous sommes venus peu souvent à Owl’s Head pour la simple raison que la montagne est située à plus de trois heures en voiture de notre patelin.  Étant en Estrie pour des raisons professionnelles, la famille est venue me rejoindre en ce dimanche, ma seule journée de congé de la semaine.  La chance était de notre côté puisque 100% du domaine skiable était ouvert, gracieuseté de dame nature qui fut généreuse en neige cette semaine.  Ajoutons à cela un ciel bleu exempt du moindre nuage, une température de -6°C et un vent inexistant.  Tout pour une journée agréable et sportive dans l’un des plus beaux décors du Québec.

Comme on s’y attendait, des conditions pareilles ça attire les foules.  Il fallait patienter au moins une dizaine de minutes pour accéder aux chaises de la remontée principale du sommet.  Même les chaises noires, qui donnent accès à un dénivelé très modeste, étaient prises d’assaut.  Le plus difficile pour les parents  est de maintenir un minimum d’ordre chez les rejetons impatients qui se  tiraillent, s’obstinent et gigotent sans arrêt dans une file de skieurs heureusement très compatissants !

Une fois rendus sur les pistes, c’était le bonheur pour tous.  La surface était recouverte d’un mélange de neige naturelle et artificielle très agréable à skier.  Ce n’est qu’en après-midi que le fond ferme a fait surface ici et là.  Cependant, même dans les pistes plus abruptes comme la Kamikazee, il était possible de descendre en toute confiance en longeant les bords de pistes ou en zizgaguant d’un amoncellement de neige à un autre.

Fleur de Lys (#3) et Outside Edge (#1) :

La Lilly’s Leap (#14) fait assurément partie du top 10 des plus belles pistes de ski du Québec.  Sa longueur, son inclinaison constante et la vue qu’elle offre sur le lac Memphrémagog font qu’on peut la descendre encore et encore sans se lasser.  Son calibre intermédiaire la rend accessible à la très grande majorité des skieurs.  Pour les plus jeunes (d’âge ou de cœur), les bords de pistes regorgent de passages, de petits sauts et d’obstacles amusants.

Mais bien honnêtement, nous devons avouer que nos descentes dans les pistes travaillées mécaniquement avaient un objectif important : repérer les sous-bois de la station.  Chacun d’eux était une découverte puisque nous ne les avions encore jamais affrontés.  Et le mot est juste car ils sont plutôt étroits et pentus, avec plusieurs entraves glacées !   Malgré les obstacles, la neige était suffisamment abondante pour que l’on puisse s’y frayer un chemin.

Fidèles à nos habitudes, nous avons skié jusqu’à la fermeture des remonte-pentes.  Toute bonne chose a une fin…mais nous reviendrons !  Merci Owl’s Head !

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/zone.ski/public/wp-content/themes/uniqmag-premium-theme/includes/single/post-tags.php on line 10

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Christian Lacroix
Christian Lacroix vit en Beauce et travaille en horticulture, ce qui lui laisse du temps pour les sports de glisse. Planchiste de longue date, récemment converti au ski, il pratique ce sport principalement en famille. Leur devise: une journée en ski, active, dehors et loin des écrans c’est une journée réussie!