VOS SPORTS:
Publication partenaire

Panorama Mountain Resort (C-B): ne pas la sous-estimer!

12 septembre 2016 | Récit de voyage, par Rodo Af (aidé de D. Caluori et G. Larivière)
Photos Rodo Af et D. Caluori

Les choix que les skieurs sont appelés à faire lors de la sélection de leurs destinations-ski sont parfois déchirants! Panorama Mountain Resort fait bien souvent les frais de ce dilemme: on se concentre sur un secteur plus à l’est, plus au sud, plus à l’ouest… Sa géolocalisation, coincée à presque mi-chemin entre Golden et Cranbrook dans la vallée du fleuve Columbia, en fait une station qu’on raye facilement de la carte lorsqu’on décide d’un itinéraire à suivre… parce que les choix ne manquent pas et qu’on veut en voir un maximum! Ceux qui ont donc déjà été confrontés à se choix se promettent d’y revenir, un jour… parce que oui, Panorama vaut le détour!

La ville la plus près de Panorama Mountain Resort, Invermere, a vu naitre et grandir la plupart des skieurs de la station. Les locaux savent la richesse de leur montagne et la gardent jalousement! Elle est aussi l’une des rares stations à ne pas être propriété d’un grand groupe (RCR, par exemple). Le site web de la station le clame fièrement: Panorama Mountain Village Inc. est détenu par un groupe d’investisseurs locaux qui ont à coeur l’endroit! Et pour cause: 1 225 mètres de dénivelé, déclinables en plus de 120 pistes officielles (bien entendu, ajoutez les sous-bois et le secteur Taynton Bowl), un sommet à 2 400m d’altitude, et juste assez de remontées mécaniques pour desservir tous les secteurs sans les saturer!

Le secteur qui attire le plus les skieurs en quête de sensations fortes est le Taynton Bowl, accessible depuis quelques saisons seulement grâce au télésiège Summit Quad. L’ancien secteur d’héliski fait maintenant la joie des amateurs de poudreuses et de lignes vierges qui s’offrent aux spatules au départ du Outback Ridge. Orienté franc nord, ce bowl recueille naturellement une grande quantité de neige. La station enregistre une chute moyenne annuelle d’environ 5 mètres de neige et son altitude, jumelée à son orientation et à sa situation géographique, garantissent presque à 100% une neige poudreuse légère et sèche. Attention, c’est tout de même un coup de dé lorsqu’on se prépare à visiter l’endroit: les tempêtes ont la fâcheuse tendance de louvoyer vers le nord ou vers le sud, ce qui fait que la station est parfois boudée par la neige! C’est probablement ce qui explique le grand nombre de canons à neige installés le long des pistes de calibre intermédiaire.

Fait à noter, Panorama Mountain Resort continue à miser sur les pistes larges, ouvertes, dégagées, et… damées. Bien que l’on utilise peu les images de corduroy pour faire la promotion des stations de l’ouest canadien, il va de soi que la qualité de l’entretien des pistes est impeccable et le terrain incliné des Rocheuses procure des sensations fortes à tous les amateurs de carving! Autre caractéristique rare dans une station de cette envergure: elle propose une piste éclairée pour du ski de soirée, la Showoff, accessible par le seul télésiège en opération un fois la nuit tombée, le Mile 1 Quad Express. Parfait quand il nous reste des jambes après avoir passé la journée dans le Taynton Bowl!

Au pied des pentes, le villages offre tout ce qu’on attend d’un village alpin: restaurants, hébergement, bars, pubs… sans oublier l’idéal pour relaxer nos muscles, les piscines et bains thermaux, que vous retrouverez d’ailleurs un peu partout sur votre chemin dans cette vaste région. En résumé, Panorama offre à chaque type de skieur ce qu’il recherche, et peut être une excellente destination à ajouter sur la liste lorsqu’on veut voir du paysage: la route fait aussi partie du voyage!

Lire la fiche de la station dans notre Guide.
Poursuivre le périple en direction de Fernie Alpine Resort.
Revenir à l’article de présentation du « road trip ».

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

Rodo Af
Voyageur, monoskieur et vivant dans les environs de Paris, Rodo parcourt le globe à la recherche de la dernière neige; un bon prétexte pour découvrir le monde autour du thème de la montagne. Depuis 2004, il partage ses voyages sur différents forums et médias du web, en proposant de nombreuses photos des stations les plus atypiques. Comme toujours « à suivre… »