VOS SPORTS:
Publication partenaire

Parce que la perfection a un nom, Mont Grand-Fonds – 24 mars 2018

La route menant à notre destination aujourd’hui est splendide. Quelques 300 kilomètres nous en séparent, mais ça vaut amplement le détour. Notre rendez-vous? La seule montagne parfaite, le Mont Grand-Fonds dans Charlevoix.

Comme à chaque fois, la tribu adore  venir y  poser les skis. Ses pistes sont toutes plus belles les unes que les autres. De droite à gauche, lorsque nous sommes au pied des pistes, tel un crescendo digne des grands-maîtres, la configuration des pistes permet une progression très plaisante du niveau de difficulté, et du type de descentes. Les « Menaud » et « Ti-Bé » sont sans aucun doute parmi les plus belles pistes faciles du Québec. Que dire des pistes « Des Bouleaux » et « Des Ruisseaux », à elles seules, ces pistes valent le détour. Leur configuration de type sous-bois damé leur donne un cachet particulier. J’adore ces pistes.

Lorsqu’on poursuit vers la gauche, le Mont Grand-Fonds nous offre trois excellentes pistes intermédiaires. De bleu pâle à bleu foncé, la « Charlevoix », « La Florence » et la « Mary Grace » sont magnifiques ce matin. La « Mary Grace m’ayant accueilli comme pas une avec son damé parfait. J’entends encore mes carres crisser de bonheur, à grande vitesse, sans aucune retenue. Épic!

 

La tribu a également essayé les sous-bois « Nagano » et « La Téméraire ». Malheureusement pour moi, mon excellent rapport qualité-poids me nuit royalement. Les accumulations abondantes des dernières semaines ont créé un pont que je n’ai aucune peine à traverser. Je me retrouve donc les skis sous la croûte sans aucun contrôle de ma direction. C’est suite à quelques frousses que je décide de ne plus m’y aventurer aujourd’hui, après tout, ma saison n’est pas terminée. Les mômes quant à eux n’ont aucune difficulté, je les laisse donc arpenter les sous-bois à leur guise, à quelques reprises.

Évidemment, une visite au MGF ne saurait être complète sans s’élancer à grande, voir très grande vitesse, dans « La Pétoche » ou dans « Les Braconniers ». Ces deux pistes vertigineuses sont enivrantes à souhait. Pentues et rectilignes, elles sont parfaites pour du carving agressif, je les affectionne particulièrement.

Je suis encore une fois revenu de mon périple au MGF complètement ravi. Les conditions de la journée étaient excellentes, aucune glace, un fond durci juste à point, un entretien des pistes de première classe, l’accueil des gens, tant à la billetterie, à la cafétéria, qu’aux remontées furent exemplaire, comme d’habitude.

Mont Grand-Fonds, montagne parfaite, je reviendrai!

Bon ski!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Christian Dumas
Adepte de ski depuis sa tendre enfance, Christian adore le pratiquer autant en famille qu'entre amis. Au fil des années, il a touché à la compétition, à l’enseignement, à la patrouille ainsi qu’au ski adapté. Habile communicateur, il sait imager ses expériences sur les pentes et les communique magnifiquement au travers de ses chroniques publiées sur ZoneSki.