VOS SPORTS:
Publication partenaire

Poudreuse en cadeau au Mont Ste-Anne – 26 Décembre

C’est le rituel familial du boxing day chez nous, la journée de ski au Mont Ste-Anne avec les cousins et les cousines, les oncles et les tantes. Certaines années, la journée rituel s’est avéré être un véritable pétard mouillé étant donné la mauvaise température, d’autres tout simplement trop vertes être skiables et certaines qui en valent franchement la peine. C’était le cas du 26 Décembre 2017

À moins d’avoir passé Noël à l’extérieur de la province ou sous une roche, tous les québécois, skieurs comme non skieurs, ont remarqué la belle tempête de neige qui a bien poivré toute la province du Québec le 25 Décembre. La région de Québec a été particulièrement touchée avec, entre autre, le Mont Ste-Anne comme heureux élu.

Le rapport de précipitations selon l’app « On the Snow »

Le rapport de précipitations selon le Mont Ste-Anne

Il était plutôt difficile de connaître le chiffre exacte des précipitations tombées pendant les 1-2 journées qui ont précédé et suivi Noël, mais il serait prudent de dire qu’environ pas loin de 30 cm de fluff sont tombés sur la région de Québec, contribuant au mètre et demie de neige tombé jusqu’à présent. Bien que ces nombres semblent plutôt intéressant pour un skieur de l’Est, j’en manquerais un bout si je ne mentionnais pas qu’on accrochait à certains endroits dans les sous-bois. La base sur piste est excellente mais les bois manquent une autre bonne tempête pour dire qu’ils sont tous sécuritaires ; d’où très probablement la raison pourquoi ce ne sont pas toutes les pistes qui sont ouvertes en ce 27 décembre, contrairement à l’an dernier.

Ne jamais oublier son casque

Pour revenir aux conditions en piste, l’épaisse couche de neige qui a soupoudré la montagne, combinée au travail hors pair de l’équipe d’entretien de la montagne offre des pistes sans glace (peut-être un ou deux secteurs localisés) avec une quantité suffisante de neige et de belles bosses molles dans les pistes un peu plus pentues. Sortez vos skis de carving et/ou de all-mountain si vous prévoyez vous rendre au Mont Ste-Anne dans les prochains jours, vous allez avoir beaucoup plus de plaisir qu’avec de trop gros skis au patin.

En route vers le secteur Ouest

Petit conseil pour ceux planifiant une sortie prochaine au Mont Ste-Anne, évitez le côté Ouest du versant Nord, le versant LE plus venté de la montagne, la neige y est un peu trop croutée et variable. Nous ne nous y sommes vraiment pas attardé très longtemps. Cependant, l’autre côté Ouest de la montagne, sur le Versant Sud cette fois-ci, a définitivement été notre highlight de la journée. Avec une vue spectaculaire du fleuve, une qualité de neige incroyable qui a peu été skiée, les skieurs les plus aguerris y trouveront leur compte dans La Brunelle, La Crête, l’Espoir et plus encore.

Bien que la neige ventée ne soit pas uniquement du côté Ouest, de belles accumulations sur bord de piste, autant du côté Nord que sud permettent de pouvoir faire de très plaisants switchbacks dans les bosses molles et dans une épaisseur considérable de neige fraîche.

Attention par contre, comme je le disais, la texture de neige change d’une bosse à l’autre

Que vous soyez de la région de Québec ou passez du temps en famille et avez vos skis dans l’auto, le Mont Ste-Anne est définitivement une station à fortement considérer en ce moment, de par la presque totalité de ses pistes qui sont ouvertes et par la qualité de la neige qu’on peut y retrouver en ce moment. Il fait trop froid pour aller skier? Une foule d’activités s’offrent à vous également, directement sur la montagne. Pourquoi ne pas aller essayer un peu de fatbike tant qu’à faire pour faire brûler un peu les calories avalés pendant le temps des fêtes?

 

Joyeuse période des fêtes à tous les lecteurs de www.zone.ski et bonne saison 2018 à vous! Au plaisir de se croiser sur les pistes peut-être

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Félix LeBlanc
Félix est un passionné du ski, de la technologie et de l'art visuel. Curieux de nature, il se garde bien informé sur tout ce qui touche de près ou de loin ses passions et tout comme Ron Fournier, adore "donner son deux cents" à ses lecteurs. Chasseur de tempêtes pour tracer les plus beaux sous-bois de la province, sa maxime dans la vie est celle-ci : "Ta pire journée de ski est toujours meilleure qu'une journée ordinaire au travail".