VOS SPORTS:
Publication partenaire

Profession: vendeur de passion

24 novembre 2012 | Portrait, par Geneviève Larivière
Photo Jacques Boissinot

Ce texte fait partie de la série «Les visages du ski», destinée à faire connaître certains artisans qui agissent dans l’industrie alpine du Québec, tant dans l’ombre que sous les projecteurs. Le présent portrait s’intéresse à Sylvain Desbiens, gérant depuis 5 ans du magasin Performance Bégin à Saint-Augustin-de-Desmaures.

La découverte du ski alpin et le coup de foudre qui s’en est suivi n’avaient rien de planifié pour Sylvain. Hockeyeur dans sa tendre enfance, il a touché à des planches pour la première fois à l’âge de 15 ans… pour ne plus jamais en décrocher par la suite. Poussé par une étrange curiosité, notre passionné originaire de la Mauricie a un beau jour emprunté les skis de fond de sa soeur, gravi le Mont Carmel (près de Shawinigan), et descendu la pente en ligne droite. La conclusion ne s’est pas fait attendre: «Maman, je veux des skis alpins!» L’homme avait découvert une sensation de glisse qu’il ne voulait plus jamais oublier.

En quelques mois, Sylvain a gravi les échelons et les mètres de dénivelé, pour rapidement devenir moniteur de ski. Élargissant les frontières de sa nouvelle passion, il travaille pendant quelques temps chez Henri Deshaies Sports à Trois-Rivières, tout en continuant à pratiquer le ski alpin le plus souvent possible. Dès qu’il a eu son permis de conduire, Sylvain accumulait des kilomètres de route avec un groupe d’amis pour satisfaire sa soif de glisse alpine: habitué de Killington au Vermont, le «junkie du ski» y passait les débuts et fins de saison les plus mémorables. Il se remémore: «Les douaniers se posaient des questions… tsé, une gang de jeunes, un motorisé, pas de neige autour… on s’en va skier… pas louche du tout!» Il éclate de rire, les étincelles dans le regard.

Cette période aura duré une dizaine d’années, jusqu’à ce que Sylvain décide de prendre un virage vers un tout autre champ d’action. Mais… chassez le naturel, il reviendra au galop: après avoir goûté au développement des affaires ainsi qu’au monde de l’hôtellerie et de la restauration, le skieur passionné a ressenti le besoin de se rapprocher à nouveau du milieu du ski. Les années passant, Sylvain sait maintenant ce qu’il aime: c’est un touche-à-tout qui sait gérer, décider, calculer… mais par-dessus tout, voir la passion naître chez les gens qu’il côtoie.

Étant gérant d’un magasin d’articles de sport, Sylvain est quotidiennement en contact avec une clientèle variée. Son défi, chaque jour, est de trouver le produit qui répondra avec le plus de précision aux besoins des clients. Comme il le dit si bien: «Ma paye, c’est quand je croise un client sur les pistes de ski, et qu’il me dit « Good job! C’est en plein ça qu’il me fallait! » là, je suis content. Je sais que j’ai atteint mon but. Dans le fond… je vends de la passion.»

Et pour vendre de la passion, il faut d’abord être passionné. Quiconque a déjà discuté de ski avec Sylvain aura remarqué la lumière dans ses pupilles: même si notre skieur étire sa saison de vélo de route jusqu’aux premiers flocons, il n’en fait pas moins au printemps, profitant du chevauchement des saisons pour s’adonner à ses passions le plus souvent possible. À sa manière, Sylvain contribue à ramener des skieurs sur les pentes du Québec. Son affection pour le ski alpin est contagieuse et le sourire qu’il arbore lorsqu’on a la chance de le croiser en montagne en dit long sur le plaisir qu’il éprouve d’avoir les spatules aux pieds. Que ce soit pour un conseil judicieux sur des fixations ou pour pousser la machine en carving, Sylvain est toujours prêt. Suivez-le, et vous aurez vous aussi la piqûre…

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

Geneviève Larivière
Diplômée en communications et en géographie (Université Laval), Geneviève est avant tout photographe. Sa facilité pour la rédaction de textes l'a menée directement au photojournalisme. Sur les pistes de ski, elle conjugue ses passions pour la photo et les sports de glisse, toujours en quête du cliché du jour.