VOS SPORTS:
Publication partenaire

P’tit train du nord, 13 avril 2019

Difficile de croire que nous sommes déjà rendu à la mi-avril lorsque je regarde la quantité de neige au sol dans les pays d’en haut. Le gazon est bien loin en dessous d’une épaisse couche de neige et la tempête reçu plus tôt cette semaine n’a fait qu’empirer les choses.

Malgré tout, les centres de ski de fond en opération se font de plus en plus rares, probablement faute de skieurs au rendez-vous et non de neige au sol. Toujours dans les premiers à ouvrir et dans les derniers à fermer, le P’tit train du nord est un endroit de choix pour allonger vos saisons.

Aujourd’hui, je sortais mes skis pour la 68ième fois, un record absolu dans mon cas, et ce n’est pas encore terminé. La température était parfaite pour l’occasion, soleil radieux avec mercure oscillant aux alentours de 15 degrés celcius et aucun nuage à l’horizon. C’était ma première vraie journée de ski de fond de printemps de la saison, ENFIN!

Malgré que tous les éléments étaient réunis, peu de fondeurs s’étaient donnés rendez-vous pour l’occasion. Je dois avouer que le ski de fond de printemps peu être frustrant pour certains. Les adeptes du classique doivent se coller les doigts pour étendre le klister nécessaire à la poussé dans ce genre de conditions et les adeptes du style libre doivent structurer leurs bases pour améliorer la glisse grandement affectée par la succion causée par l’excès d’eau dans la neige.

Accompagné de fiston, je n’étais donc pas à la recherche de performance aujourd’hui et j’en ai plutôt profité pour travailler sur mon bronzage. En effet, j’avais revêtu le cuissard court pour la première fois de la saison. La majorité des skieurs croisés semblait envier mon choix.

Côté condition, la surface commençait à être passablement molle pour le « skating » vers midi et le traçage semblait dater de quelques jours. Difficile d’en tenir rigueur à qui que ce soit, le travail des pistes au-dessus du point de congélation est quasi-impossible peu importe le type d’équipement à notre disposition. Si les prédictions de Colette s’avèrent exactes, nous devriont avoir droit à du ski très rapide sur fond ferme demain matin. Le mercure descendra légèrement en dessous du point de congélation et le gros sel devrait être à son meilleur demain matin. Je vous conseille fortement d’en profiter car la suite n’est guère reluisante. Une importante tempête printanière semble vouloir frapper l’ensemble du Québec de dimanche à lundi. Bien que je ne suis pas inquiet pour la neige, je ne suis pas qu’il y aura beaucoup de centres de ski en opération la fin de semaine prochaine.

Bonne fin de saison à tous!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/zone.ski/public/wp-content/themes/uniqmag-premium-theme/includes/single/post-tags.php on line 10

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Marc-Antoine Brissette
Fils illégitime du défunt Prof Bof, Marc-Antoine est passionné par deux choses: la neige et la science. Tantôt, en classique, tantôt en skating et tantôt en hors-piste, Marc-Antoine s’oppose fermement à la binarité de la discipline et refuse d’être associé à un camp défini. Follement amoureux de la neige, sa non-binarité lui permet bon an mal an de profiter de sa passion de la glisse d’octobre à juillet.