VOS SPORTS:
Publication partenaire

Quoi de mieux que de commencer 2018 à Tremblant – 2 Janvier 2017

2017 étant passé, le mal de tête du premier de l’an aussi, quoi de mieux que d’aller à Tremblant pour commencer l’année comme il se doit. Après tout, je suis sur place et il neige en plus alors pas question de rester encabané malgré ce froid glacial. -28 à mon thermomètre lorsque je démarre l’auto. Sans commentaire. On peut y trouver certains avantages par contre, attention à ne pas laisser de peau à découvert par contre.

Je me suis couché la veille avec une superbe pleine lune au-dessus de Tremblant, et un ciel complètement dégagé. Le lendemain matin cependant c’était une autre histoire ; la montagne était complètement cachée par les nuages et il neigeait à plein ciel. À cette température là, c’est de le neige de type champagne que dame nature nous fait cadeau. Voyez cela comme étant un mal pour un bien. Premier avantage.

Avec la quantité de neige assez généreuse reçue jusqu’à aujourd’hui cette année, 100% de la montagne est ouverte et l’enneigement artificiel est complètement arrêté. Une première depuis 15 ans qu’un monsieur à qui je parlais dans la chaise me contait.

Qui dit Tremblant dit touristes, surtout pendant le temps des fêtes et cette année n’y fait pas exception. Avec le froid du temps des fêtes cependant, beaucoup de touristes ont probablement opté pour le ski de chalet au lieu d’enfiler les bottes de ski car même en pleine heure de pointe, on n’attend jamais bien plus que 5 minutes en bas aux chaises. Même à la Diable (micro-brasserie du village), on n’attend pas pour se trouver une table à l’après-ski. Deuxième avantage.

Crédit : Christian Fallardeau

 

J’ai donc commencé ma journée avec Christian, un collègue de ZoneSki, du côté Sud de la montagne avec une Kandahar, histoire de se délier les jambes comme du monde. Le fameux pitchs en dessous des chaises était tout simplement sublime : aucune plaque de glace, pas une once de neige artificielle en vue, juste une belle couche de neige sur laquelle on sait qu’on peut s’appuyer dans les virages et en profiter pour utiliser la largeur de la piste au complet puisque nous sommes seuls.

Après avoir rejoint d’autres amis skieurs sur la montagne, nous avons pris la direction du côté Nord de Tremblant et quelle bonne décision cela a-t-il été ; on se trouve à être à l’abri du vent mais avec, on aurait dit, plus de neige au sol que le Sud, probablement étant poussée par le vent de l’autre côté de la montagne. Encore plus de ce versant-ci, absolument aucune attente aux remontées mécaniques en bas.

De façon générale, on peut dire que la saison est vraiment bel et bien installée au Mont Tremblant tout comme partout dans le reste du Québec d’ailleurs. Des vagues de froid on va en prendre mais pas trop, gardons un peu de place encore dans le ciel pour laisser tomber plus de neige.

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Félix LeBlanc
Félix est un passionné du ski, de la technologie et de l'art visuel. Curieux de nature, il se garde bien informé sur tout ce qui touche de près ou de loin ses passions et tout comme Ron Fournier, adore "donner son deux cents" à ses lecteurs. Chasseur de tempêtes pour tracer les plus beaux sous-bois de la province, sa maxime dans la vie est celle-ci : "Ta pire journée de ski est toujours meilleure qu'une journée ordinaire au travail".