VOS SPORTS:
Publication partenaire

Red Mountain C-B., Neige voulue-neige reçue! – 26 au 28 décembre 2018

La pluie n’aurait pas pu venir à un pire temps cette année pour les stations de ski du Québec. Malgré un excellent début de saison, où on a vu des conditions hivernales en mi-novembre, la pluie et chaleur sont venues gâcher ce qu’on aurait cru serait une excellente période des fêtes pour le ski au Québec. J’adore le ski, toutefois ma passion pour le sport est à son maximum quand je skie sur de la neige naturelle. Pour retrouver cette passion pendant ce congé de Noël, je n’avais pas le choix que d’embarquer encore dans l’avion – direction ouest canadien!

J’ai été chanceux dans ma vie d’avoir eu l’occasion de skier la majorité des stations majeures de l’Alberta et la Colombie-Britannique. Cependant, cette fois-ci, étant le congé de Noël, je voulais m’évader des foules et trouver une destination un peu moins connue – mais sans compromis sur le domaine skiable et la qualité de neige. Je n’aurais pas pu choisir une meilleure destination que Red Mountain!

Pour se rendre à Red Mountain de Montréal, il faut prendre l’avion à Vancouver ou Calgary pour ensuite aller à CastlegarBC. Il y a d’autres trajets possibles, mais arriver à Castlegar est le plus directe. Red Mountain est à seulement 40 kilomètres de l’aéroport Castlegar. Il y a plusieurs options d’hébergement à Castlegar et dans le village de Rossland, où se situe Red Mountain.

Village pittoresque de Rossland:

J’ai écrit plus haut que je ne voulais pas de compromis dans le domaine skiable en choisissant une station un peu moins connue que les autres. Je peux vous avouer, sans aucun doute, que le domaine skiable de Red Mountain ne laisse absolument rien à désirer ! Sous-bois, bols, pistes damées, il y a tout ça ! Cela étant dit, ce sont les sous-bois de Red Mountain qui distinguent la station des autres. On peut skier du sommet à 360 degrés, c’est-à-dire qu’on peut descendre n’importe quelle direction et quand même se retrouver à la même remontée. C’est parfait pour ceux qui veulent skier ensemble sans nécessairement faire la même piste. Il y a des sous-bois partout à travers Red Mountain. Je me considère chanceux de pouvoir passer trois journées de ski absolument mémorables ici. Voilà le récit de chacune de mes journées :

Jour 1 – mercredi 26 décembre

Une petite neige légère tombe du ciel lorsque j’arrive à Red Mountain. La visibilité n’est pas extraordinaire, mais elle n’est pas affreuse non plus. La nouvelle neige continue à accumuler au courant de la journée. Petit à petit, il est tombé environ 10 centimètres de belle neige signature de la Colombie-Britannique de l’ouverture à la fermeture. L’achalandage est très faible, on embarque immédiatement sur toutes les remontées. Il y a de la belle neige partout, surtout dans les sous-bois. On ne peut pas demander mieux pour débuter un voyage !

Les sous-bois enneigés de Red Mountain:

Booty’s Run

Captain Jack’s Trees

Jour 2 – jeudi 27 décembre

La neige de la veille a continué pendant la nuit pour nous donner quelques centimètres de plus pour une autre magnifique journée de ski. La brume d’hier est chose du passé et on peut maintenant voir les paysages grandioses de Red Mountain. La nouvelle neige tombée rend le décor encore plus féerique. Wow ! Je suis vraiment chanceux d’être à Red Mountain lors d’une telle journée ! La station est tellement immense et est seulement servie par cinq remontées, soit deux chaises triples, deux quadruples et une chaise double. Je peux laisser des traces fraîches la journée longue ! Il y a en masse d’espace pour tous ! Encore, aujourd’hui, l’achalandage n’a aucun effet sur la journée. Seule la chaise Paradise a une attente de quelques minutes.

Maggies Farm

1st Slide

Gray Mountain

Jumbo

Southern Belle

Moi-même au sommet de la chaise Motherload

Powder Fields

Hans’ Run

Jour 3 – vendredi 28 décembre

Il n’y a eu aucune nouvelle neige pour ma troisième et dernière journée à Red Mountain. Peu importe, les conditions demeurent excellentes. La température aux alentours de -6 assure une qualité de neige incroyable – qu’elle soit tracée ou non. C’est bizarre d’entendre les skieurs locaux parler des conditions. Certains disent qu’il manque toujours un peu de neige cette saison. En mon opinion, quand la station est ouverte à 100 % et il y a de la neige fraîche partout, on ne peut se plaindre des conditions. Si seulement ces gens pourraient voir les conditions que nous avons parfois au Québec ! La couverture est complète partout et, étonnamment, il n’y a toujours aucune attente aux remontées, même en plein milieu de la période des fêtes !

On appelle la brume qui reste pris dans les vallées le Kootenay Sea. Cela créa des paysages extraordinaires !

Buffalo Ridge

Main Run

2nd Slide

Shoulder

Main Face

Powder Fields

Granite Mountain (vue de Gray Mountain)

Red Mountain est un peu plus difficile d’accès pour les Québécois que les autres stations de ski de l’Ouest canadien. Cependant, si vous mettez en valeur une qualité de neige incroyable, un domaine skiable palpitant pleins d’énormes défis et un faible achalandage peu importe le temps de l’hiver – Red Mountain vaudra certainement l’effort pour vous !

http://www.redresort.com/

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Dale Caluori
Chanceux d’avoir grandi au cœur des montagnes des Cantons de l’Est, Dale est encore plus chanceux de pouvoir faire carrière dans cette même région. Chaque fin de semaine, été comme hiver, que ce soit en vélo ou en ski, on peut le retrouver sur une montagne. Dale est toujours à la recherche de neige et partage ses expériences sur Zone.Ski.