VOS SPORTS:
Publication partenaire

Revue: botte et fixation Atomic Backland 2018

17 janvier 2018 | Revue d'équipement, par Julien Guay
Photos Julien Guay

Flexibilité et légèreté : les nouvelles options pour le hors-piste! Qu’on l’appelle ski de montagne, de haute-route, « outback », ski hors-piste ou « Backcountry », l’esprit reste le même: pousser le sport alpin hors de sa zone de confort, en dehors des pistes damées ou travaillées. La montée en popularité d’un sport est aussi synonyme de nouvel équipement plus adapté à l’effort ainsi qu’à sa réalité propre.

Je m’adonne plus sérieusement au ski hors-piste depuis deux ans et j’ai dû diriger mes achats d’équipement en fonction de ces nouveaux besoins. L’an dernier, je ne savais pas trop à quoi allait ressembler mon hiver et combien de fois j’allais m’adonner au ski de montagne plutôt qu’au ski en station sur du corduroy. J’ai donc opté pour un ensemble 50/50, c’est-à-dire un bon ski « All-Mountain » avec 90mm au patin, des bottes offrant une bonne rigidité pour la descente et un mode de marche légèrement flexible (à peine 20 degré) ainsi que les fixations débrayables pour la montée. J’oubliais, les peaux d’ascension pour la montée. Bref, j’ai « tripé » comme un fou et le pourcentage de sorties en hors-piste a été plus élevé que prévu.

Un seul facteur intervient dans le choix de l’équipement quand il est question de monter par ses propres moyens; le poids de l’équipement, qui est directement lié à l’énergie que vous allez dépenser pour vous rendre au sommet. Cette année, j’ai décidé de pousser d’avantage dans ce sport avec de nouveaux objectifs de montées. J’ai donc fait l’achat d’un nouveau kit, 95% hors-piste cette fois. Voici la revue deux pièces de cet équipement, la fixation et les bottes.

Bienvenue dans le monde de l’ultra léger, de la flexibilité et du minimalisme.

La botte Atomic Backland NC*

 

Je connaissais Atomic de même que ce modèle de botte. J’ai eu le plaisir d’en essayer une paire l’an dernier lors d’une journée spéciale organisée pour le nouveau développement hors-piste de St-Mathieu en Mauricie. Cette année, je savais donc un peu plus quels paramètres rechercher pour mes nouvelles bottes. Tout d’abord ce qui frappe avec la « Backland » de Atomic, c’est son poids: 660g par botte. Le poids est un facteur intéressant pour la monté, car il est important d’économiser le plus possible son énergie.

Le pivot arrière et le levier d’aluminium (mode descente, ascension ou marche) proposent un pivot de 74 degrés. On ajoute donc à la légèreté de la botte une bonne flexibilité. La semelle est fait en caoutchouc plus mou et a aussi des crampons, ce qui offre une bonne adhérence sur une bonne variété de surfaces. Les attaches de cette botte ont plusieurs articulations et se barrent avec un levier pression en aluminium. L’attache inférieure, elle, vient serrer le lacet d’acier sur l’ensemble du pied. Malgré tous les avantages de ce modèle de bottes, j’ai trouvé les attaches assez fragiles. Il faut prendre le temps d’apprendre à les attacher adéquatement. Voici un aperçu de la coquille:

Côté matériel, Atomic a opté cette année pour le polyuréthane, matériel mince et malléable. On sent aussi bien le support qu’avec les autres matériaux et la botte répond également bien. Rappelons que ce type de botte est uniquement compatible avec des fixations à pointes.

Voyons maintenant le chausson de cette botte. Munie d’une langue rigide à l’extérieur, la flexibilité est constante. On est vraiment dans le confort. Les lacets permettent son utilisation sans la coquille à l’intérieur. Le laçage offre aussi un meilleur support de la cheville. Le chausson est quand même chaud, mais il faut le combiner à un bon bas et pour ce, je prêche par le Mérinos.

La fixation Atomic Backland Tour* (Sans frein)

La fixation Atomic Backland sans frein.

Cette attache est d’une simplicité remarquable. Remarquez dans la photo ci-haut comment Atomic a épuré le tout. La partie de gauche, pour la pointe du pied, est efficace par son guide buttoir. Il suffit d’y apporter le pied et d’effectuer une pression pour resserrer les pointes dans les trous de chaque côté de la botte. Un petit câble d’acier gainé a été ajouté pour y rattacher les bottes, bon outil pour ne pas égarer ses skis lors d’une chute ou autre passes aériennes non-contrôlées. La partie de droite montre la talonnière en place pour l’ascension, la pièce en orange est également combinée et offre un deuxième niveau de talonnière pour les montées en pentes plus escarpées.

 

Les deux tiges (photo inférieure gauche) viennent se coincer en pression dans la partie arrière au-dessus du talon de la botte (photo inférieure droite). L’assemblage se fait d’une simple pression du talon sur les deux tiges. Une fois écartées par la pression, elles reviennent se loger dans l’espace convexe pour immobiliser le talon au moment de la descente.

J’ai été très surpris par la rigidité et la solidité de cette fixation combinée à la botte au moment de la descente. Je m’attendais à une légère oscillation latérale ou un genre de « loose ». La légèreté déstabilise un peu au départ. Par contre, la confiance se reprend assez vite. C’est vraiment une combnaison qui offre tous les paramètres nécessaires aux deux modalités de ce sport, soit la randonné alpine et la descente.

Prenez le temps de bien situer vos besoins selon le type de ski que vous avez choisi de faire. Il y a des professionnels qui se feront un plaisir de vous guider puisque le choix est vaste. Choisissez selon la fréquence et le type de terrain que vous skiez.

Je recommande sans contredit cette combinaison bottes/fixation. Allez jeter également un coup d’œil au modèle Carbon de la même compagnie. C’est 100g de moins hors-tout et la botte est à mon avis un peu plus belle au niveau design.

Merci à la Boutique Brunelle de Trois-Rivières pour leur support technique et leur disponibilité.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

REVUE

4
Très bien
Conclusion

Que ce soit appelé ski de montagne, haute-route, "outback", ski hors-piste ou "Backcountry", il est toujours question de pousser le sport alpin hors de sa zone de confort, en dehors des pistes damées et/ou travaillées. Bienvenue dans le monde de l’ultra léger, de la flexibilité et du minimalisme.

  • Confort
    3.5/5
  • Légèreté
    4.5/5
  • Performance
    4/5

À PROPOS DE L'AUTEUR

Julien Guay
Mordu de glisse depuis son jeune âge, Julien vous invite à suivre ses récits à travers le Québec, en piste et hors-piste. À l'affût des meilleures conditions, il chasse les bordées et se fixe comme objectif de partager de son mieux son amour du ski dans le meilleur (et parfois le pire) environnement.