Publication partenaire

Revue: La planche Split de Salomon

29 janvier 2018 | Revue d'équipement, par David Ménard
Photos David Ménard

Cette année, je me suis gâté. Je me suis acheté un nouveau splitboard pour pouvoir aller jouer dans le hors-piste. Il faut dire que ce n’était pas un luxe puisque je roulais sur un vieux Burton Freebird que j’avais acheté usagé, il y a déjà 3 ans. Après avoir utilisé ma vieille planche tout le mois de décembre en attendant une couverture neigeuse respectable, j’ai enfin pu tester ma nouvelle palette lors d’un voyage de 10 jours de backcountry dans l’Ouest canadien.

Je n’ai pas skié d’alpin en raison des risques d’avalanche, mais j’ai skié dans les arbres du très beau terrain sur des pentes passant les 45 degrés par moment, dans des conditions où la poudreuse était au rendez-vous et où les traces des autres skieurs étaient inexistantes.

Les sentiers d’ascension utilisés étaient souvent très escarpés et certaines crêtes avaient été ventées. L’ascension se faisait donc, par moment, sur du croûté, voire parfois du ciment.

Le premier constat que j’ai fait en utilisant la planche en mode split pour monter est au niveau de sa légèreté: à 3200 grammes, j’ai tout de suite remarqué que mettre un pied devant l’autre nécessitait vraiment moins d’effort que ce à quoi j’étais habitué. La planche était très facile d’utilisation lors des montées, autant dans le terrain plat que dans les sentiers d’ascension escarpées avec des « switchbacks » serrés.

En bonus, la planche vient avec des peaux d’ascension POMOCA. Encore une fois, la légèreté des peaux m’a frappé, ainsi que leur adhérence à la neige. Petit bémol toutefois: Le système d’attache de la peau sur l’arrière de la planche n’est pas tout à fait au point: Avec le temps, l’élastique finit toujours par s’extensionner, de sorte que la neige s’accumule entre la peau et la planche, lui faisant perdre de son efficacité. Après avoir constaté le problème à ma première journée, je suis retourné à mes peaux Black Diamond, qui ont clairement fait leurs preuves au fil des années. Si vous n’avez pas d’autres peaux d’ascension, quelques tours de ruban adhésif sur l’élastique peut certainement régler le problème.

Le profil de la planche est inspiré d’une des planches signature de Salomon: La Sickstick. Sa forme en est une « twin » fuselée et le profil est un Rock Out Camber.

Rock out camber

En descente, j’ai eu énormément de plaisir avec la planche qui est très nerveuse et vraiment agréable à manœuvrer dans la poudreuse. Le profil et la position des fixations sur la planche permettent de rester aisément en surface pour flotter sur la neige comme on aime, même quand c’est profond, le tout sans trop d’efforts. À 5’ 5” et 150 livres, le modèle 157cm était parfait pour moi et vraiment plus facile à manœuvrer que mon ancienne planche.

Au niveau des transitions, j’ai vraiment aimé le système proposé par Salomon pour fixer les deux skis en une planche: Le tout est très facile d’utilisation et facilite les transitions rapides, ce qui est idéal quand on est accompagné de skieurs et de télémarkistes!

 

En résumé, le modèle Split de Salomon est un excellent choix pour ceux et celles qui veulent se déplacer dans le hors-piste et glisser sur la poudreuse, le tout à un prix plus que raisonnable si on compare à ce qu’offrent les autres compagnies. L’échelle de cotation suivante a été attribuée pour la planche Split de Salomon. Les critères d’évaluation retenus sont la réactivité de la planche, sa légèreté ainsi que le plaisir relatif à son utilisation.

  • Réactivité: 3/5 (Il faut garder en tête que c’est un splitboard)
  • Légèreté: 4.5/5 (Seul le carbone aurait eu la note parfaite)
  • Plaisir de l’utilisateur: 5/5 (Du bonheur dans la poudreuse!)
Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

REVUE

4.2
Très bien
Conclusion

Le modèle Split de Salomon est un excellent choix pour ceux et celles qui veulent se déplacer dans le hors-piste et glisser sur la poudreuse, le tout à un prix plus que raisonnable si on compare à ce qu’offrent les autres compagnies.

  • Réactivité
    3/5
  • Légèreté
    4.5/5
  • Plaisir de l'utilisateur
    5/5

À PROPOS DE L'AUTEUR

David Menard