Publication partenaire

Salons de ski: Toronto Ski & Snowboard Show

6 novembre 2017 | Chronique, par Christian Falardeau
Photos Christian Falardeau

La dernière fin de semaine du mois d’octobre était bien occupée pour les amateurs de ski: je me suis rendu au salon du ski de Toronto (Toronto Ski+Snowboard Show). C’est toujours excitant à visiter!  C’est un des multiples salons qui donne le coup d’envoi à notre saison de ski. Du 26 au 29 octobre, le Centre International de Mississauga a accueilli plus de 28 000 visiteurs.  Cette exposition est, comme le mentionne M. Paul Pinchbeck, Président de Ski Canada, « le début de l’hiver »!

Comme à chaque année, le salon de Toronto ne déçoit pas. Il y en a pour tous, pour le skieur assidu qui veut connaitre les dernières tendances de certains manufacturiers, les nouveautés des stations de ski à travers l’Amérique du Nord (et ailleurs), jusqu’à la vente et échange de skis usagés.

Par contre, cette année, le nombre de manufacturiers de skis était à la baisse (seuls K2, Rossignol et Dynastar étaient présents). J’ai eu la chance, comme à chaque année, de revoir des gens de l’industrie, que je n’avais pas côtoyé depuis l’automne dernier.

Le Québec bien représenté!

J’ai été agréablement surpris de la section Québec Ski. En effet, le Québec était fièrement représenté. J’ai eu de bons échanges avec mes collègues, de Voyages Gendron, parlé longuement avec mon ami Richard Dubreuil, ancien représentant à destination Chamonix, pour Voyages Gendron, maintenant représentant pour la Compagnie du Mont-Blanc.  Richard m’a convaincu l’an passé à l’événement Gendron d’aller skier les stations: Chamonix et Courmayeur.

Ghyslain L’Heureux et Monyse Belisle de Voyages Gendron, ainsi que Richard Dubreuil

J’ai aussi eu la chance de revoir notre skieuse-globe trotteuse nationale, Marie Duchesneau. Elle travaille pour l’entreprise d’héli-ski, Selkirk Tangiers, à Revelstoke.  Se remettant d’une opération à un ACL suite à un accident de ski, elle se dit maintenant prête pour la prochaine saison.  Sa passion pour l’Ouest Canadien, est tellement contagieuse.

Un petit saut au Mont Sutton, pour se remémorer la tempête du siècle du mois de mars passé, suivi d’une visite au kiosque de la station du Massif, où j’ai la chance de discuter avec un jeune skieur travaillant à la station. N’ayant jamais été skier au Massif, je me laisse convaincre et lui promets d’y aller cet hiver.

Je remarque que la station de Tremblant semble être la préférée des skieurs de la ville de Toronto. Les gens font la ligne pour poser des questions.  La station laurentienne semble faire l’objet d’un fort engouement de la part des skieurs ontariens et s’impose au salon avec le plus gros kiosque des stations québécoises.

Les autres stations québécoises présentes: Owls Head, les Sommets, Mont Orford, le Chic-Chac, Mont Ste-Anne, Stoneham et Bromont.

Quoique plus sobre, les stations de ski de l’Ontario étaient aussi présentes, avec Blue Mountain à l’avant-plan.

La plupart des stations de la Nouvelle-Angleterre y étaient présentes, ainsi que les stations de l’ouest canadien, de l’Utah, du Colorado et du Montana. Chapeau à l’organisation.

Le simulateur de ski

J’ai aussi eu la chance de visiter et de faire l’essai des équipements de la compagnie Alpine Indoor Ski and Snowboard Centre. Cette entreprise, située à Mississauga, vous permet d’y faire du ski, à l’intérieur, sur équipement de type tapis roulant, donc en pente sans fin.  Des cours de ski y sont offerts,  toute l’année.  Une belle façon, de garder la forme durant l’été.  À quand, une entreprise du même type au Québec?

Mon coup de cœur

Mon coup de cœur de la soirée: une jeune entreprise dynamique de Banff, Mountain Movements, offre des voyages guidés sur la mythique « Powder Highway ». L’entreprise, qui possède deux autobus de luxe, vous amènera, à partir de l’aéroport de Calgary, en voyage de ski guidé de 7, 13 ou 28 jours, à travers l’Alberta et la Colombie-Britannique.  Vous pouvez vous joindre à un de leur voyage, ou former votre propre équipe, entre 6 et 24 skieurs.

Le plus gros challenge d’un voyage de ski dans multiples stations, est de ne pas perdre trop de temps à découvrir chaque montagne, et, par la suite, faire le trajet entre chaque station, qui représente un déplacement d’environ 3 à 4 heures d’auto entre chaque station, et ce, souvent par mauvais temps… cette entreprise évite le tout à ses clients en prenant cette partie en charge!  Le ratio est d’un guide pour 5 skieurs. Ils connaissent à fond chaque montagne, et vous feront profiter au maximum.  L’entreprise offre aussi des voyages de ski hors piste, sur demande.

 

La « saison de lancement » s’est poursuivie avec la présentation du Salon du Backcountry et de l’Aventure de Québec, et le lancement de la saison de ski de Voyages Gendron à Montréal. Par la suite, comme notre équipe de hockey ne nous donne pas de sensations fortes et satisfaction, prions pour la neige, l’ouest canadien en a déjà. C’est à notre tour!

 

 

À PROPOS DE L'AUTEUR

Christian Falardeau

Christian est un chef d'entreprise qui a la chance de skier régulièrement à travers le Canada, les Etats-Unis et maintenant l'Europe et l'Asie en combinant les voyages d'affaires et les voyages de ski. Le ski hors-piste fait également partie de sa passion. Suivez ses périples pour rêver!

Publier un commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz