VOS SPORTS:
Publication partenaire

Secteurs prisés du ski hors-piste au Québec: quelques têtes célèbres pour dresser la table

7 octobre 2015 | Chronique, par Lucile Drouineau
Photo Dany Martel

Au départ pratiqué par une poignée d’adeptes assoiffés de poudreuse que l’on imagine facilement barbus et téméraires, le hors-piste semble rameuter de plus en plus de skieurs de toutes confessions en quête de grands espaces et de sensations fortes. Pour ces amateurs, plusieurs destinations sont maintenant de vraies références en matière de hors-piste. Alors, quelles sont ces effigies du monde du hors-piste au Québec? Ce sont des régions, des stations de ski, des montagnes ou encore des entreprises offrant des services de guide ou d’hébergement. Voici donc quelques grands noms qui se démarquent par leur ancienneté ou leur réputation.

En matière de territoires, la Gaspésie obtient la palme de la renommée. Elle doit sa réputation à son élévation et son climat propice aux chutes de neige abondantes. Elle abrite les célèbres montagnes des Chic-Chocs, le parc national de la Gaspésie, la Réserve faunique de Matane, le Parc régional de Val-d’Irène et plusieurs montagnes qui accueillent des stations de ski offrant des sous-bois ou du hors-piste des plus appétissants. Parmi elles, on compte celle de la Vallée Taconique au Mont Saint-Pierre ou celle de Val d’Irène. Mais la Gaspésie ne se contente pas d’avoir du terrain des plus alléchants: elle est aussi dotée d’une offre de service diversifiée en termes de guide et d’hébergement: du repaire de ski bums aux séjours de très grand luxe, il y en a pour tous les goûts! On retrouve par exemple la célèbre Auberge Chic-Chac à Murdochville. Cette destination chaleureuse où règne l’esprit du ski rustique propose ses forfaits sur trois principaux sites: la station de ski du mont Miller, le mont du Porphyre et le mont York. Pour les amateurs d’aventure sans renoncer aux plaisirs du grand luxe, l’Auberge de montagne des Chic-Chocs est une option sans équivalent et saura répondre à vos goûts 5 étoiles au cœur de la réserve faunique de Matane. Au programme: gastronomie, confort et guides passionnés. En plus de ces services d’hébergement pouvant se décliner jusqu’à la yourte chez Vertigo Aventure, ces entreprises proposent des services guidés en peaux d’ascension, motoneige, catski ou même héliski. À cela, plusieurs compagnies de renom viennent se rajouter à la liste comme Ski Chic-Chocs ou encore Expé Aventure.

Malgré cette hégémonie gaspésienne, on note que peu à peu, la rive nord et les régions périphériques de Québec et Montréal commencent elles aussi à bien se défendre en matière de hors-piste. Le parc national de la Jacques Cartier et le développement de ses deux secteurs hors-piste dans la région de la Capitale nationale, le Massif du Sud (Chaudière-Appalaches), le Massif de Charlevoix, Ski la Réserve (Lanaudière) ou encore le Parc du Mont St-Mathieu dans le bas Saint-Laurent font de leur région une destination qui mise sur l’accessibilité pour les nouveaux initiés. À noter: l’arrivée de nouveaux joueurs de taille sur le marché comme le Mont Edouard au Saguenay depuis 2014 avec de la randonnée alpine de niveau intermédiaire à expert saura en charmer plus d’un.

Mais les amateurs de poudreuses ne se cantonnent pas seulement au Québec puisque qui dit hors-piste, dit aussi Vermont et New-Hampshire! Une vieille tradition des amateurs de «backcountry» provient des États-Unis, qui se positionnent assez bien dans les esprits coureurs de tempêtes. On trouve des stations comme Jay Peak, fréquentée pour ses boisés étroits et bien dénivelés, mais aussi du terrain plus sauvage. C’est le cas du Mont Washington, bien connu pour ses terrains escarpés et ses paysages aux vues spectaculaires. Il abrite notamment le légendaire Tuckerman ravine et le Huntington ravine qui font figure de références dans le New Hampshire et offrent de nombreuses lignes qui dépassent les 45° d’inclinaison.

Toutes ces destinations contribuent à offrir de vastes horizons pour les adeptes d’expériences en terrain hors-piste. En refuge ou bien en séjour de luxe, du dénivelé le plus impressionnant aux sous-bois des forêts matures tout en passant par les «bowls» ouverts sur la montagne… Tout devient possible dans un périmètre de plus ou moins 500km. La diversité de ces terrains permet d’offrir satisfaction aux besoins et aux envies les plus variés. Le plus grand défi pour les skieurs en quête d’inspiration pour leur prochain point de glisse reste alors de faire une liste de leurs critères de sélection tout en gardant leur radar à tempête à «ON» jusqu’à la prochaine alerte !

Cet article a pour objectif d’effectuer un survol de l’offre en ski hors-piste. ZoneSki travaille en ce moment à concevoir un Guide qui tentera de répertorier un maximum de lieux où les adeptes peuvent s’adonner à cette discipline. Le Guide sera accessible d’ici la fin du mois d’octobre, restez à l’affût!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

À PROPOS DE L'AUTEUR

Lucile Drouineau
Étudiante en marketing à l'Université Laval, Lucile est une mordue des sports de nature. Engagée par ses passions, elle partage un portrait du ski dans tous ses états à la découverte des montagnes du Québec.