VOS SPORTS:
Publication partenaire

Sentiers de Sainte-Mélanie, 9 janvier 2009

Quand je me suis levé ce matin, je n’avais qu’une idée en tête: profiter des 25 centimètres de neige qui nous sont tombés sur la tête au milieu de la semaine.

Pour faire ça, je me suis rendu à Sainte-Mélanie, une municipalité de la région de Lanaudière sillonnée par des sentiers de ski de fond accessibles gratuitement.

À Sainte-Mélanie, on peut chausser ses skis en plein cœur du village, au parc des Sables, là où sont concentrés les équipements de loisirs de la municipalité. L’endroit est facile à trouver. En arrivant dans le village, il suffit de suivre les indications menant au terrain de balle.

À partir de là, on peut emprunter un sentier de deux kilomètres descendant vers la rivière l’Assomption et accéder au reste du réseau qui se trouve au sud-est, dans un secteur de la municipalité appelé «Domaine François».

Dans ce secteur-là, en bordure de la rivière l’Assomption, on trouve plusieurs petites boucles que j’ai eu beaucoup de plaisir à parcourir. Il faut dire que les conditions étaient absolument parfaites aujourd’hui. Regardez-moi ces sillons…

J’ai fait une drôle de randonnée parce que je ne savais pas vraiment où je m’en allais. On m’avait remis une carte des sentiers au bureau de la municipalité. Mais comme il n’y a absolument aucune signalisation sur les pistes et que le réseau est assez touffu, pas une fois dans la journée j’ai été certain de ma position.

J’ai été étonné par la diversité des paysages. On skie entre autres à travers champ, dans une érablière et dans cette jolie plantation de pins qui n’ont pas terminé leur croissance.

Les sentiers sont généralement faciles, mais ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de relief. À Sainte-Mélanie, on n’est pas encore assez au nord pour se retrouver dans les montagnes des Laurentides, mais le terrain est quand même accidenté. J’ai fait quelques descentes courtes mais abruptes où j’ai pris pas mal de vitesse.

Heureusement, ceux qui s’occupent de l’entretien des sentiers ont la sagesse de ne pas tracer de sillons dans les pentes. Ça facilite beaucoup les descentes.

Notez qu’il y a un autre point d’accès aux sentiers sur le chemin du Domaine François, près du Deuxième Rang. Là aussi, c’est facile à trouver: suffit de stationner sa voiture près de ces trois séchoirs à tabac abandonnés.


J’ai été très agréablement surpris par les sentiers de Sainte-Mélanie. L’endroit vaut assurément le détour, un jour de bonnes conditions. Voilà un réseau conçu principalement pour les skieurs locaux qui a tout ce qu’il faut pour satisfaire les «touristes» dans mon genre.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Barclay Fortin
Barclay Fortin a appris à faire du ski à Baie-Comeau, sa ville natale. Il a appris à écrire en travaillant comme journaliste et scénariste à Montréal. Et depuis 2003, il court les centres du ski de pour alimenter Ski Glisse, un blogue où il raconte ses randonnées hivernales.