Publication partenaire

Ski Bromont, 15 avril: Une fin de saison glacée et grise

Cette chronique affiche une photo qui de devrait pas y être. Quand vous l’aurez trouvée, buvez une autre gorgée de Scotch pour noyer votre désespoir découlant de ce printemps furtif (comprendre, printemps manqué).

J’arrive à la station à 8:30. Ouh, je stationne près de l’accueil. Forcément, car il n’y a qu’une poignée de véhicules. Donc, de skieurs. Par chance; cela permet à la granuleuse de cristal de durer une partie de la matinée. Les surfaces sont de béton. En de nombreux endroits, les coulées d’eau de fonte de vendredi dernier forment des plaques grises: glace et re-glace. Printemps, mon oeil…

Les pistes ouvertes (Versant Village) sont suffisamment enneigées. Je dirais plutôt « englacées ». Les valeureux opérateurs de BR400 y ont mis le paquet, pourtant. Mais voilà, les perpétuels cycles de dégel/regel qui prévalent ce « printemps » (je m’excuse pour ce gros mot…) ont raison des surfaces. Les traces des dameuses sont profondément fossilisées dans la… glace. N’ayons pas peur des mots. Le son des skis et des planches à neige sur ces surfaces est à glacer le sang. Le jeu de mots est intentionnel.

Malgré cela, je m’amuse et je me concentre sur une prise de carres agressive si je ne veux pas trop déraper. Au début de l’après-midi, la neige commence à ramollir dans le bas des pistes. Sous cette glace concassée digne d’un Slushie (n’y manque que la grenadine), la glace veille et vous déjoue au moindre moment d’inattention. Plus haut sur la montagne, la dictature du gel bétonnier domine. Ça n’empêche pas des skieurs d’arriver passé l’heure du lunch. Je leur souris tout en me disant: « Attendez de voir, mes simonaks! »

L’ambiance qui aurait dû nous accueillir n’y est pas. Pas de musique, pas d’excitation chez les skieurs, pas de soleil. Mais 50 tons de gris et de brun. Bromont a tenu le coup afin de nous offrir du ski jusqu’à aujourd’hui. Ils ont fait du sacré boulot avec ce que Dame Nature leur a donné. Je leur lève mon chapeau. Mais pas trop longtemps; il fait froid! Le chroniqueur est toujours heureux sur ses planches. Aujourd’hui ne fait pas exception. Seulement, je ne ressens pas la même joie qui m’anime normalement quand je skie. Ma saison de glisse n’est pas terminée. Oh non!

Bromont a donc fini sa saison 2017-18. Il reste du ski ailleurs pour encore quelques semaines. Surveillez le bilan des fermetures sur zone.ski

J’ai confiance que d’ici 1 mois, on aura du ski de printemps digne de ce nom…

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

Publier un commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz

À PROPOS DE L'AUTEUR

Patrick Teasdale
Patrick Teasdale aime beaucoup jouer dehors. Télémarkeur depuis longtemps, il explore maintenant les possibilités du ski de randonnée alpine. Il troque volontiers sa pagaie groenlandaise ou ses skis pour une tasse d'excellent thé vert japonais. Un brin poète et idéaliste, il ne demande qu'à être émerveillé par une trouée de lumière, un chant d'oiseau ou une lame de neige. Il aime soigner ses chroniques et ses photos.