VOS SPORTS:
Publication partenaire

Ski La Tuque. Ça vaut l’détour! – 6 février 2020

Le détour! Je n’ai jamais considéré ma visite à Ski La Tuque comme un détour, mais bien comme une destination. Le simple fait d’emprunter la route 155-Nord pour m’y rendre, elle qui est considérée comme une des plus belles routes du Québec, vaut le détour. C’est donc une centaine de kilomètres bien agréables à conduire qui m’ont mené en haute Mauricie en ce beau jeudi.

Visiter Ski La Tuque, c’est un peu comme revenir à la maison après une longue absence, les gens vous accueillent chaleureusement, et ils se soucient vraiment de vous. Les habitués de la place ont tôt fait de vous annoncer que vous ne serez pas déçu, que les conditions sont magnifiques, et que le travail mécanique des pistes vient à peine d’être complété.

C’est donc dès l’ouverture, sous les coups de 13hrs, que l’héritier et moi-même entreprenons notre première remontée. Oui, oui, 13hrs, la station est en opération selon un horaire très atypique, et le jeudi, elle est ouverte de 13hrs à 20hrs.

D’emblée, je m’élance dans la « Latuquoise », une belle piste fraîchement damée, et dont je suis le premier à y poser les skis, un vrai régal! Ici, les pistes sont loin d’être rectilignes, les courbes et vallons sont omniprésents, j’adore ce type de terrain. De plus, la largeur des pistes permet d’y faire de grands virages bien appuyés sur les carres, mes skis fraîchement entretenus n’ont pu retenir leur enthousiasme, et ils me firent dévaler mes premières descentes à toute vitesse. La « Tourbillon » et la « Beau Vallon » furent des victimes idéales.

Après avoir bien réchauffé mes jambes, je me dirige avec ma descendance dans le tout nouveau « Sous-bois Desjardins ». Ce nouveau sous-bois, situé en partie dans l’ancienne piste familiale, est très vaste, et il offre plusieurs environnements, et de nombreuses difficultés. Plus facile en haut de piste, il s’accentue en fin de parcours, au grand bonheur du môme.

Dans le même secteur, nous avons bien aimé la « Latuquoise à bosses ». Cette piste étroite, à l’état naturel, est jonchée de d’obstacles, de bosses, et de petits caps de roches. Disons que le rejeton, avec ses allures de chevreuil gambadant en forêt, l’a particulièrement affectionné. Je dois dire que moi aussi, j’y ai retrouvé bien du plaisir.

Visiter Ski La Tuque, c’est aussi skier dans un environnement très particulier. La station est située en pleine ville, tout juste à côté de l’école secondaire. Disons que mon fils a trouvé bien drôle d’entendre la cloche annonçant la fin des classes, alors que nous étions dans les bois. Cette proximité permet à plusieurs jeunes d’y venir à pied dès la fin des classes, de retourner souper à la maison, et de revenir pour quelques descentes de ski de soirée par la suite. Leur présence anime la station, en particulier le parc à neige.

D’ailleurs, c’est en soirée que les jeunes familles viennent faire quelques descentes. J’ai eu le bonheur de rencontrer et jaser avec une d’elle. On me mentionnait justement que l’accessibilité de la montagne était pour eux essentiel. Je dirais que c’est sans contredit le sujet dont j’ai le plus entendu parler au cours de la journée.

En terminant, quand je mentionne que ça vaut le détour, je ne saurais passer sous silence l’excellent forfait disponible à Ski La Tuque. En effet, la fameuse Passe 155 vous offre 4 menus du jour, 4 consommations au bar, et 4 billets de remontées journaliers pour la très modique somme de 55$ plus les taxes. De plus, j’ai découvert qu’en collaboration avec un établissement local, L’Hôtel Marineau Centre, il est possible de bénéficier de l’hébergement pour la nuit, du petit-déjeuner, et de tous les bénéfices de la passe 155, pour seulement 125$ plus les taxes pour 4 personnes.

Comme la station opère sous un horaire très atypique, basé en grande partie je crois sur les habitudes de skieur des résidents de la ville de La Tuque, il faut impérativement consulter l’horaire d’ouverture avant d’y venir.

En résumé, ce n’est pas parce que la station est plus éloignée des grands centres qu’elle n’en vaut pas le détour. Ses charmes, l’accueil des gens, l’offre forfaitaire, et les excellentes conditions en font une destination de choix pour une expérience ski en famille, ou entre amis.

Bon ski à tous!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Christian Dumas
Adepte de ski depuis sa tendre enfance, Christian adore le pratiquer autant en famille qu'entre amis. Au fil des années, il a touché à la compétition, à l’enseignement, à la patrouille ainsi qu’au ski adapté. Habile communicateur, il sait imager ses expériences sur les pentes et les communique magnifiquement au travers de ses chroniques publiées sur ZoneSki.