VOS SPORTS:
Publication partenaire

Ski Le Relais, de privilèges en privilèges. – 15 janvier 2019

Parce qu’il faut bien profiter des privilèges que la vie nous donne! C’est en journée hier que je décide de me rendre au Centre de ski Le Relais du Lac-Beauport. Évidemment, je n’en suis pas à ma première visite, j’aime beaucoup cette station. D’abord pour le service, il est impeccable. Les gens de la station sont heureux de nous rencontrer, et ils mettent toujours tout en œuvre pour s’assurer que notre expérience soit à son comble. Ensuite, pour les conditions, elles ont toujours été au top, en tout cas à chacune de mes visites. C’est donc sans appréhension que je m’y dirige aujourd’hui.

 

Pour la journée, mon plus grand privilège est d’être accompagné de mon papaternel, l’ancêtre septuagénaire, de notre ami Serge, qui sera bientôt lui aussi septuagénaire, et d’un bon ami et collègue zoneskieur, le jeune Jacques. À nous quatre, c’est près de 150 années cumulées sur les planches qui dévaleront les pistes aujourd’hui! Le bonheur de la glisse à son état pure. Notre calibre est bon,  jumelant le skieur retraité plutôt relax, l’ami et excellent accompagnateur, la comète ultra rapide, et moi-même, l’excellent rapport qualité/poids. Notre quartet a donc tôt fait de faire connaissance, et c’est sans retenue que nous partons arpenter le terrain de la station.

Photo Jacques Boissinot/ZoneSki

Ce terrain, mon second privilège. En effet, les pistes ici font face au nord, on monte galarneau en pleine face, et on descend en se voyant au sol grâce à l’ombre projeté. J’aime beaucoup me voir ainsi, moi qui aime la technique, je peux voir si ma position est bonne. Je confirme que j’ai toujours des corrections à apporter.

Photo Jacques Boissinot/ZoneSki

La dénivelée est très convenable, et elle nous permet à tous d’en tirer le maximum. Les conditions, aujourd’hui, étaient sublimes, un fond ferme sans glace, que de la neige. Le damage du matin était parfait, et la surface excellente pour la mise à carre. Les pistes comportent toutes leurs particularités. Tantôt, des devers, des vallons, ou des pitchs. Des pistes larges et rectilignes, ou étroites et sinueuses.

Notre coup de cœur à tous, la fameuse piste #7, la Gaby-Pleau, rectiligne et large, avec son inclinaison constante et ses quelques vallons, on ne pouvait retenir nos skis, y effectuer des virages à grande vitesse bien appuyé sur nos carres, un pur bonheur.

 

Mon troisième privilège. Évidemment, lorsqu’on cumule autant d’années sur les planches, il faut bien prendre nos pauses. La salle à manger a été revampée cette année, et elle est beaucoup plus accueillante qu’avant. L’ouverture de la salle à manger sur le bistro Jack Rabbit rend l’espace beaucoup plus convivial. Et que dire du volet restauration. Ce midi, j’y suis allé d’une délicieuse et généreuse portion de soupe maison, accompagné d’une toute aussi généreuse portion de trois choix de salade, et je n’ai pas eu à ré-hypothéquer ma maison.

En terminant, je dois avouer que pour moi, c’est tout un privilège de pouvoir skier en semaine. L’achalandage est généralement moins intense que les week-ends, et la clientèle, plus âgée, permet des échanges très intéressants. Je suis entouré de vrais passionnés, des gens qui, même s’ils n’ont plus la fougue de la jeunesse, ont l’expérience et la sagesse d’une grande passion.

Merci à mon ami Jacques, la comète,  pour les belles photos de notre fratrie! De beaux souvenirs.

Bon ski à tous!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Christian Dumas
Adepte de ski depuis sa tendre enfance, Christian adore le pratiquer autant en famille qu'entre amis. Au fil des années, il a touché à la compétition, à l’enseignement, à la patrouille ainsi qu’au ski adapté. Habile communicateur, il sait imager ses expériences sur les pentes et les communique magnifiquement au travers de ses chroniques publiées sur ZoneSki.