VOS SPORTS:
Publication partenaire

Ski Montagne coupée, 11 février 2019

Lorsqu’on pense ski de fond, la région de Lanaudière ne vient pas nécessairement en tête de liste. Pourtant, la région possède une multitude de centres de ski qui reçoivent habituellement leurs parts du gâteau lors des épisodes de neige. Un de ces centres a piqué ma curiosité il y a quelque temps : Ski Montagne coupée. Ce centre en avait surpris plus d’un au début du mois de novembre dernier avec une ouverture hâtive le 10 novembre. Alors que la glisse boréale venait à peine d’ouvrir (avec de la neige de l’an dernier) et que la boucle des fondeurs n’était pas encore ouverte (malgré ses canons à neige), les irréductibles fondeurs de St-Jean de Matha réussissaient un tour de force avec de la neige naturelle uniquement. Après un tel exploit, je me devais de réserver une journée à mon agenda pour y poser mes skis durant la saison 2018-2019.

Ski Montagne coupée est située sur la terre des moines cisterciens qui y ont élu domicile en 2004 pour y ériger leur nouveau monastère, l’Abbaye Val Notre-Dame. Le trajet à partir de Montréal est relativement facile. On y met environ 1 heure pour se rendre sur place sans trop se presser. L’accueil chaleureux de la famille Charest-Robert, se fait dans le grand chalet d’accueil. Ce chalet est divisé en deux sections, les moines y opèrent le magasin de l’Abbaye et nos hôtes la section réservée aux mordus de plein air. Ils nous proposent une gamme de produits du terroir et de produits forestiers comestibles. Il semblerait que leurs confiseries soient excellentes. Je suis malheureusement revenu trop tard de ma randonnée pour en profiter. Dans l’autre portion du chalet, on y retrouve les commodités d’usage, soit des toilettes, location d’équipement, boutique et restaurant.

Le site est très enchanteur, situé à flanc de montagne, un dénivelé de 200 m sépare le chalet de l’accueil des abords de la rivière l’Assomption. Bien que la majorité des pistes soit de calibre débutant et intermédiaire, le défi est présent aux quatre coins du site. Les descentes vertigineuses permettent d’atteindre des vitesses de pointe qui donneront un surplus d’adrénaline aux skieurs plus avancés. Ne vous en faites pas si vous êtes un skieur débutant, la largeur des pistes ainsi que la qualité de leurs entretiens vous permettra de contrôler votre vitesse adéquatement sans trop risquer de chuter. La majorité des sentiers sont tracés autant en classique qu’en pas de patin. Les pistes ont une très bonne largeur et permettent de faire des dépassements sécuritaires, même en pas de patin. Les points de vues sont nombreux, on peut y admirer la Montagne coupée dans toute sa splendeur avec l’auberge juchée sur son sommet, l’architecture intéressante de l’Abbaye Val Notre-Dame, la rivière l’Assomption ou les diverses prairies que vous aurez à traverser. Trois refuges équipés de poêle à bois vous permettront de prendre une pause bien méritée au moment opportun.

Alors que la majorité des centres semble avoir subi des séquelles des derniers épisodes de verglas, la Montagne coupée n’en présentait aucun signe lors de mon passage. En plus d’utiliser des dameuses conventionnelles pour l’entretien des sentiers, un nouvel ajout a été fait à l’arsenal de machinerie : le Grattex. Ski Montagne coupée est le premier centre de ski fond à en faire l’acquisition, cette machine munie de grand couteaux se couple sur une dameuse et pulvérise la glace au passage. Le fond ferme procurait une bonne glisse et la neige sèche exempte de glace permettait une bonne adhérence lors des montées. J’ai rarement vu (voir jamais vu) des pistes dans d’aussi bonnes conditions après de tels déboires météo.

Malgré le soleil radieux, l’affluence était plutôt timide. Les fondeurs étaient majoritairement des retraités et étaient plutôt discrets sur les pistes. J’imagine que lors des fins de semaine clémentes, l’affluence y est beaucoup plus importante. Par contre, je ne serais pas trop inquiet de me faire piller sur les skis avec les dizaines de kilomètres de sentiers offerts.

La saison est encore jeune, mais Ski Montagne coupée est définitivement en lisse pour ma plus belle sortie de la saison. J’ai adoré la combinaison de paysages féeriques, de descentes rapides et de montées dignes des championnats du monde.

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Marc-Antoine Brissette
Fils illégitime du défunt Prof Bof, Marc-Antoine est passionné par deux choses: la neige et la science. Tantôt, en classique, tantôt en skating et tantôt en hors-piste, Marc-Antoine s’oppose fermement à la binarité de la discipline et refuse d’être associé à un camp défini. Follement amoureux de la neige, sa non-binarité lui permet bon an mal an de profiter de sa passion de la glisse d’octobre à juillet.