VOS SPORTS:
Publication partenaire

Smokey Mountain, Un secret bien gardé – 8 et 9 janvier 2017

La station Smokey Mountain est située au Labrador. Vous pouvez vous y rendre par la route si vous aimez les longues balades en voiture ou par avion via l’aéroport de Wabush seulement à 7km de la station. La population de Labrador City/Wabush est de 8 000 habitants. 

Ceci étant dit, curieusement l’hiver est le moment idéal pour faire ce trajet en voiture, car la chaussée est gelée. Le printemps, cette route peut être un vrai cauchemar compte tenu du dégel et la déformation de certains secteurs sur terre battue dans la dernière partie en haut de Manic 5. C’est quand même un trajet important de plus de 1 200km de Montréal en terrain éloigné. Il est fortement recommandé de ne pas faire un tel périple seul. Vous pouvez aussi prendre l’avion de Montréal avec arrêt à Sept Îles pour finalement arriver à Wabush. J’ai personnellement choisi d’utiliser mes points Air mile pour mon billet d’avion et location d’une voiture. Option beaucoup plus abordable que de payer en argent via une compagnie d’aviation.  
 
J’ai loué une voiture pour mon voyage principalement pour me déplacer de mon hébergement à la station de ski. Tout est proche à Labrador City, restaurant, bar, épicerie, station service, etc. Des taxis sont aussi disponibles pour vos déplacements ou si l’après-ski à été trop festif.  

 Le domaine skiable compte 90 acres de terrain skiable et 300m de dénivelé avec des défis multiples de pistes vertes à doubles noires avec 18 pistes. Trois remontées sont disponibles, un Poma lift fixe pour la pente école, appelé remontée verte, car tous les poteaux du Poma sont peints en vert. La deuxième remontée est un Poma lift débrayable, appelé remontée bleu vous laisse deviner pourquoi… 

Et la dernière, une chaise double fixe donnant accès au secteur THE FACE. Un autre Poma n’est plus en opération, car il a servi à réparer la remontée bleue il y a quelques années lors d’un bris majeur de celle-ci.

Elle reçoit annuellement près de 5 mètres de neige. Un gros projet deinfrastructures est sur le point d’être annoncé avec la collaboration des compagnies minières. L‘installation de deux nouveaux Poma lift et d’une remontée quadruple. Les heures d’opération sont le vendredi 18:00 à 21:00 et de 10:00 à 16:00 le samedi et dimanche.  

Le chalet possède une grande salle qui sert de salle à manger pour la cafétéria, un bar et l’atelier de location de skis est au sous-sol avec casiers de rangement de skis pour les membres. Un très gros BBQ au charbon de bois intérieur avec une hotte munie d’un ventilateur pour faire sortir la fumée vers l’extérieur qui sert lors de soirées ou fêtes de groupe.   

Comme la station n’est pas en opération le vendredi de jour, j’en ai profité pour aller faire une visite avec mes skis de haute-route. Je suis monté en dessous de la chaise double pour me rendre au sommet et ce secteur me donnait un dénivelé skiable de 249 m jusqu’au bas de la remontée. Comme les vents étaient très forts, je me suis contenté d’une seule et belle descente dans 30 cm de poudreuse. Première impression, je vais avoir du plaisir!  
 
J’ai aussi pris le temps d’aller voir les installations de ski de fond. Un beau chalet avec salle à manger et salon avec poêle à bois vous y attend pour vous réchauffer. Comme je n’étais visiblement pas de ce coin l’opérateur de la dameuse m’a offert d’aller faire un tour pour explorer les sentiers. En lui posant quelques questions, je me rends compte que j’ai affaire à un champion de ski classique et patin très reconnu dans la région. Mr Alfred Parsons. Il a gagné plusieurs compétitions dans sa discipline. Avec 25 km de pistes et parcours différents de très plat pour débutants et vallonné pour les skieurs les plus émérites. Aucun doute que ce centre se doit d’être visité. Voici quelques photos du centre.  

Dû aux vents violents, la station est demeurée fermée en soirée, mais le vendredi steak a eu lieu comme prévu. Le vendredi steak est une activité très populaire, les gens amènent leur propre viande et accompagnement. La station se charge d’allumer l’énorme BBQ. Un service de bar et cafétéria est aussi offert ainsi que le matériel pour chanter et jouer de la musique au bar. Les gens chantent et s’amusent à tour de rôle. Les locaux se rassemblent entre amis ou en famille pour y assister en grand nombre. C’est vraiment une belle expérience à vivre si vous passez dans cette région. 

Samedi matin, j’arrive à la station pour l’ouverture à 10am avec un mercure -31 sans le facteur éolien. Mais quand on est bien habillé la température n’est pas un problème, car l’air est très sec dans cette région. Après avoir rencontré la gérante des opérations de la station Carissa Bagnell. Je débute dans le secteur débutant en empruntant la remontée verte pour ainsi atteindre la remontée double sans avoir à marcher. Comme c’est une station 100 % neige naturelle. Les pistes sont damées à la perfection et la glisse est à son meilleur. Sans chercher beaucoup, on peut trouver de la neige fraîche non damée. 

 La piste Grenoble était définitivement ma piste préférée pour y faire du carving à bonne vitesse. Une piste bien large et une bonne pente sans le moindre faux plat. Pour le reste, ce qui est vraiment génial pour vous pouvez le constater sur la carte des pistes, c’est que plusieurs parties entre chaque piste peuvent être skiées en toute sécurité comme cette partie à droite de la Grenoble. Malheureusement due aux vents, la neige dans la section THE FACE était raffermie par le vent, donc je n’ai pas visité cet endroit d’autant plus qu’une avalanche a eu lieu dans ce secteur récemment. 


La station dame au complet l’ensemble du domaine skiable avant chaque ouverture pour s’assurer de la qualité des pistes. Même si le budget est limité la station offre un excellent rapport qualité prix à ses skieurs et planchistes. Un service de navette est disponible le samedi et dimanche aux gens de Fermont pour permettre d’aller skier à Smokey Mountain. 
 
Un cours de moniteur niveau 1 avait lieu durant cette fin de semaine. Des skieurs principalement de la région de Labrador City, Wabush et Fermont y étaient pour la formation donnée par leur instructeur venu de la station Marble près de Deerlake à Terre-Neuve. Les voici en formation dans la piste squaw valley. 

Une pause-café était requise après 3-4 descentes, car même bien habillé, la température reste très froide. Lorsque le temps est plus venteux pour éviter de vous exposer aux vents, vous pouvez utiliser le Poma lift bleu qui vous protège du vent avec des arbres matures positionnés de chaque côté de la remontée. La remontée bleue vous donne accès au secteur appelé Avalanche qui est selon moi le plus difficile à skier, mais où vous retrouverez d’énormes quantités de poudreuse. Vous ne devriez jamais visiter ce secteur seul pour votre sécurité. 

La station a placé des signes : skiez à vos propres risques. Avec une petite marche de quelques mètres du haut de la remontée bleue vous pouvez descendre une partie de ce secteur dénommé THE WALL et c’est effectivement un mur, mais curieusement une bonne quantité de neige demeure en place malgré la pente très abrupte. J’ai chuté dans ce secteur et j’avais peine à toucher le fond de la piste avec ma botte, car j’avais perdu un ski. C’est pour vous dire combien la neige y est abondante dans ce secteur. 

Le dimanche maintenant avec un mercure de -42c sans les vents la station a ouvert seulement à 12:00 pour tous, mais comme il y avait un cours de niveau 1, le Poma lift débrayable était ouvert à 09:00 pour permettre de ne pas prendre de retard sur la formation. Ce qui m’a permis de skier quand même en avant-midi. L’ensemble des remontées étaient en opération à midi par contre. Mais laissez moi vous dire que personne n’avait la moindre partie de peau à l’air libre. Mes bottes chauffantes m’ont été d’une aide précieuse. Les conditions de dimanche étaient à nouveau excellentes avec du damé bien tendre. 
 
Après avoir complété 8 descentes dans la journée, j’ai abdiqué, préférant profiter de mon dernier après ski entres amis. Les gens sont vraiment accueillants dans cette région et particulièrement gentils envers les gens qui viennent de l’extérieur. Je tiens à remercier Carissa Bagnell et Toby Leon pour tout ce qu’ils ont fait pour moi pour rendre ce voyage inoubliable. 
 
J’ai tellement aimé que probablement en mars, j’y ferai une autre visite ! 
 À bientôt Labrador 

Alain Côté ZoneSki.com

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Alain Côté
Alain a débuté la glisse en 1974 au Parc du Mont-Comi. Depuis, il a visité plusieurs stations de ski au Québec et en Nouvelle-Angleterre. Il aime partager, transmettre sa passion et ses expériences à travers ZoneSki. Chroniqueur hybride, il couvre le ski en station comme le ski hors-piste. Toujours à la recherche de nouveaux défis, il se fera un plaisir de skier avec vous si vous le rencontrez!