VOS SPORTS:
Publication partenaire

Sommet Olympia – L’Ère de glace – 26 Février 2017

Dame nature est vraiment instable ces derniers temps, il neige à plein ciel et en abondance pendant des jours, la semaine suivante il fait beau et chaud on se croirait au printemps et ces 2 derniers jours, c’est à croire qu’elle est fâchée. Hier, il a plu vraiment fort et elle a fait voir ses éclairs et fait gronder le tonnerre dans la région des Laurentides en plus de faire redescendre le mercure en bas de -5 degrés dans la nuit, ce qui a grandement affecté les conditions et l’achalandage d’aujourd’hui.  

Ouais… On dit souvent qu’il faut suivre les indications que l’on nous impose… À en juger par ce froid glacial qui nous frappait le visage de façon plutôt surprenante de si bon matin au Sommet Olympia, si on se fiait aux superbes températures des jours précédents… j’aurais peut-être dû suivre cette consigne et rester au lit .. 🙂 … Bien sûr que non, j’aime beaucoup trop le ski pour adopter ce comportement nonchalant.

Sommet Olympia, jadis Mont Olympia… ahhhhhh, de retour à mes premiers amours pour les débuts de ma fille sur des skis dès l’âge de 4 ans, qui en aura bientôt 20 en Avril prochain. À l’époque, j’ai bien sûr voulu m’improviser professeur comme bien d’autres parents mais compris assez vite que je devais laisser les pros s’en occuper, Olympia étant reconnu pour son école de ski et ce depuis plusieurs années. Elle a suivi des cours pendant au moins 4 ou 5 saisons dès son jeune âge et continuer à skier et est devenue planchiste vers l’âge de 10 ans par la suite. Elle est elle-même moniteur de planche à neige et ski aujourd’hui. Voilà, bravo Mom ! Mission accomplie !!!

De la glace, encore de la glace et partout de la glace. Sans blâmer la montagne et son personnel d’entretien pour ces conditions et les caprices de dame nature. Malgré le damage de la veille et les efforts qui ont étés mis en place pour rendre les conditions de glisse acceptables, beaucoup de pistes sont demeurées fermées. La piste à bosses Atasthatuk et plusieurs sous-bois dont La Forêt de Squikky en sont 2 exemples. Squikky la mascotte que j’ai pu apercevoir lors d’une remontée,  est lui-même tombé en pleine face comme on dit, pauvre lui. Par contre, il y en a d’autres qui ont trouvé moyen de s’amuser quand même en faisant des ‘tests de pression’ de planche à neige …

 Au sommet de L’Aiguille de Piedmont il ne fait quand même pas froid, ben non, Y FAIT FRETTE ! De ce côté la vue est tellement superbe et le défi d’être capable de descendre ces pistes abruptes y est, mais, on est pas certain du tout de savoir si on veut affronter les plaques de glace de celle-ci ou celles de la Descente aux Enfers ou simplement aller ailleurs dans les stations des Sommets qui tout à coup semblent vraiment tout près.

Eh oui, notre ami le soleil est arrivé en retard aujourd’hui. Il s’est pointé vers 14h00 seulement, même si nos bons amis des prévisions météorologiques nous l’avait annoncé beaucoup plus tôt… peu importe, je crois bien que tous étaient vraiment contents de le voir à travers les nuages et les parcelles de ciel bleu. Il a pu réchauffer les doigts et les orteils gelées de quelques uns.

Un petite récompense sucrée en cours de journée, pourquoi pas… Tire tes skis à tire à Ti-Guy.. Guillaume et Flavia vous attendaient avec de la bonne tire d’érable dehors sur le seuil au chalet du bar. Ils sont partout dans les stations des Sommets me disait Guillaume. Humm, il a dû avoir le ‘soleil’ dans les yeux lors de la photo. 🙂

Malgré les ‘motons’ et les surfaces de glaces à bien des endroits, une belle journée passée au Sommet Olympia en famille aujourd’hui, au lendemain d’un gros orage hors du commun pour un jour de Février.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Marie-France Dion
Le Mont Sutton fut son premier coup de foudre le jour de la St-Valentin 1988. Elle a compris ce qu’était le chasse-neige cette journée là! Depuis, l'hiver a pris tout son sens, comptant même les jours suivant la fin des courses d’obstacles pour qu'enfin la saison de ski commence. Patrouilleur recrue 2014 déjà retraitée, elle préfère skier pour le plaisir et en profite au maximum.