VOS SPORTS:
Publication partenaire

Sommet Olympia – Un beau réveillon sur les pentes, 24 décembre 2017

La veille en apercevant la neige tomber, je me demande : ai-je le temps d’aller faire du ski avant le souper du réveillon… Certainement ! Il y a toujours de la place dans une journée pour aller dévaler quelques pentes. Trouve un ami pour lui proposer, il accepte sans hésitation ! Mon choix s’est arrêté sur Sommet Olympia, car j’ai toujours aimé ses pistes bien travaillées, ses sous-bois, la foule qui y est souvent peu nombreuse ce qui permet de faire plus de descente et l’équipe qui y travaille est fantastique.  

On arrive sur place une demi-heure avant l’ouverture pour être certain d’avoir le plaisir d’être les premiers à faire nos traces de ski dans une piste encore vierge. Nous sommes encore en début de saison et la montagne nous offre seulement 12 pistes et deux remonte-pentes d’ouverts en ce 24 décembre, mais je suis certain que nous allons réussir à s’amuser. Nous sommes dans les premiers à prendre la montée mécanique quadruple. Je commence ma première descente, virage après virage, la neige est parfaite pour effectuer de grands virages près du sol. Arrivé en bas, comme d’habitude, nous avons aucune attente à faire pour reprendre la chaise.

Le soleil est au rendez-vous en cette belle journée du réveillon de Noël, cela fait une heure que le mont est ouvert et il y a toujours très peu de gens sur les pentes. Malheureusement, il n’y a pas encore assez de neige pour aller faire les sous-bois que j’apprécie tant au mont Olympia, du moins pas assez de neige pour faire les sous-bois sans accrocher des roches. On continue à descendre une piste après l’autre en profitant un peu des bords de piste avant de tomber sur une belle surprise… 

  
Nous décidons d’aller voir la piste qui est située à l’extrême droite de la montagne, la Piedmont, une piste facile, mais que la montagne ne travaille pas. À notre grande surprise, personne n’y avait encore touché et nous avons là devant nous une belle grande piste large avec un bon 8 à 10 centimètre de neige poudreuse. La descente fut extraordinaire ! Arriver en bas, sans hésitation nous nous sommes dit qu’il fallait immédiatement y retourner. Nous y sommes retournés et en haut, j’aperçois une affiche.


J’apprends alors que le Sommet Olympia est maintenant rendu avec un secteur destiné au ski hors-piste, WOW quelle bonne nouvelle. Je prends ça un peu comme un cadeau de Noël. Malheureusement, il n’est pas encore ouvert, mais sous peu, nous allons avoir assez de neige pour le tester. Ceci est encore un fois une preuve que le ski hors-piste prend de l’expansion à chaque année, de nouveaux sites et de nouveaux adeptes. À la fin de ma journée, je suis allé m’informer sur ce secteur, la dame à l’accueil m’a expliqué que c’est tout nouveau et qu’à 50$ pour la saison, nous avons accès à ce secteur, et même au secteur hors-piste du Sommet Morin-Heights. Encore une bonne nouvelle ! Elle m’a montré une carte des sentiers d’ascensions, elle m’a dit qu’il travaillait présentement sur une carte du secteur hors-piste.

Encore une fois, j’ai passé une très belle journée de ski au Sommet Olympia et je suis parti avec une grande impatience d’y retourner tester le secteur hors-piste dès que dame nature va m’accorder encore plus de neige.  

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Marc-André Delmaire
Un amoureux de plein air, passionné de ce sport, il est à la recherche constante de sensations fortes. Vous le trouverez dans les sous-bois ou dans la forêt, toujours en quête d’une ligne que certains diront impossible... Il skie souvent entre amis mais lorsqu’il y a de la poudreuse, c’est « No friends on a powder day »!