Publication partenaire

Sommet Saint-Sauveur, un dernier tour de piste – 27 mai 2018

Parce qu’aujourd’hui sonnera le glas de sa saison, c’est fébrile, mais légèrement peinée que la tribu quitte la maison ce matin en direction du Sommet Saint-Sauveur. Afin de nous aider à bien passer cette difficile épreuve, la tribu fit appel à deux amis skieurs, qui, au fil de la saison, furent de très bonne compagnie, sachant nous motiver, et nous amuser.

Encore fidèle à ses habitudes, la tribu est la première sur place ce matin. Dès notre arrivée, nous nous mirent en mode préparatifs, enfilant nos apparats et récupérant nos laissez-passer journaliers. Il est donc 8h40, et nous voici fin prêt pour le dernier tour de piste de notre saison 2017-2018.

Évidemment, la piste, aujourd’hui, est minimale. C’est au sommet que nous pouvons vraiment constater l’immense privilège qui nous est offert aujourd’hui. Dans les faits, c’est bien simple, les 50 premiers mètres ont à peine la largeur d’une surfaceuse, c’est tout dire. Ce matin, la surface est molle, un petit crémage printanier s’offre aux plus matinaux. En haut, la « Côte 70 Ouest » est bien plaisante, je peux y aller de quelques virages à moyenne vitesse, j’aime beaucoup.

Les rejetons quant à eux sont aux anges, bien qu’ils sachent que ce sera notre dernière journée de ski de la saison, ils y vont à fond, et en profitent à 110%. La station ayant eu l’amabilité d’installer deux petits modules en bord de piste. Nul besoin de mentionner qu’ils furent passablement utilisés aujourd’hui, tant par la tribu que par d’autres riders.

Aujourd’hui, on annonçait quelques passages nuageux, ce sera plus des nuages que du soleil qui accompagnera les nombreux nostalgiques présents. Le mercure quant à lui est plutôt frais ce matin, il se réchauffera un tantinet en après-midi.

Encore aujourd’hui, le pitch de la piste est accompagné de quelques bosses, une ligne en fait s’offre aux adeptes de ce type de terrain. L’autre moitié du pitch quant à lui est ferme, très ferme, même des carres très bien aiguisés ne peuvent vraiment venir à bout de cette glace. On ferme aujourd’hui, la base de neige est claire sur ce point.

Terminer une saison, c’est un peu faire un deuil de tous ces voyages, tous ces matins ou la tribu s’est levée plus tôt qu’à l’habitude. Toutes ces journées froides de janvier, ces journées pluvieuses et verglacées de février, et ces journées chaudes d’avril. Ces innombrables descentes, dans des conditions toutes aussi différentes qu’intéressantes. Ces stations découvertes, voire méconnues, qui nous permirent de découvrir de magnifiques régions québécoises. Toutes ces journées de compétition des mômes, apportant leurs lots de stress et de joies. Ces journées entre amis, et celles en famille.

Je termine aujourd’hui ma saison là où elle a commencé le 13 novembre dernier, dans la « Côte 70 Ouest » du Sommet Saint-Sauveur. 193 jours séparent mon premier de mon dernier jour skiable cette saison. Ce dernier tour de piste fut très agréable, St-So étant au sommet de son art. Oui je suis triste de devoir ranger mes skis pour l’été, mais je me console, je sais que dans environ 5 mois, je renouerai enfin avec cette passion qui me fait vivre, le ski!

Bon ski d’été à tous!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Christian Dumas
Adepte de ski depuis sa tendre enfance, Christian adore le pratiquer autant en famille qu'entre amis. Au fil des années, il a touché à la compétition, à l’enseignement, à la patrouille ainsi qu’au ski adapté. Habile communicateur, il sait imager ses expériences sur les pentes et les communique magnifiquement au travers de ses chroniques publiées sur ZoneSki.