VOS SPORTS:
Publication partenaire

Sommet St-Sauveur, 10 novembre: Trop cool!

Jour de neige

La petite s’appelle Julie. Ou Émilie… Je ne me souviens plus. Elle, cependant, je ne l’oublierai pas de si tôt! Assise dans la cafétéria à côté de son père, elle dirige l’entrevue.  C’est elle qui répond. C’est elle qui discute. C’est elle qui pose les questions. Dans mon métier de prof j’en ai vu souvent des mères parler à la place de leur enfant; mais le contraire, jamais! Toujours est-il que son père et elle sont venus skier. La première de la saison. C’est jour de neige. Ils ont du plaisir même si maintenant, à 11:00, ils sont fatigués. Ils vont manger une frite et retourner à la maison après. Ils ont du travail: elle, des devoirs; lui, rentrer du bois pour le foyer. C’est elle qui me le dit. 8 ans… Et moi que les trouvais sympathiques, le père et sa fille. C’est plutôt la fille et son père! Et non, pas de photo. Elle ne connaît pas zone.ski, alors elle se méfie. Vous savez l’internet c’est plein de mauvais monde.

De belles conditions printanières

La neige est mouillée et collante. Dès l’ouverture. Pas grave, le carving est très franc et les jambes travaillent fort. En prime, des bosses ont vite fait de se former dans le pitch final. Et vous croyez que ça réduit l’achalandage? Jamais de la vie. Je pars vers midi et la foule continue à s’agglutiner à la remontée. Une seule piste, une seule remontée; ça vaut quand même le détour.

Je m’en étais ennuyé

Le paysage se fait hivernal dès la rive nord de Montréal. Plus on monte, plus c’est beau. À St-Sauveur, c’est sublime. Sapins enneigés, autos dans le fossé, tout y est! Au pelletage, les employés doivent sacrer; la neige est vraiment lourde et assez épaisse. Ça m’a manqué. Au départ de St-Lazare à 7:00 ce matin, l’enneigement était bien timide. Un conseil de chroniqueur: Allez-y demain, mais arrivez tôt. Il fera bien sous zéro cette nuit et demain; la surface neigeuse durcira.  On peut en déduire que les passages cumulés des skieurs produiront, disons, du « pas mou pantoute »! Des carres affûtées seront de rigueur.

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Patrick Teasdale
Patrick Teasdale aime beaucoup jouer dehors. Télémarkeur depuis longtemps, il explore maintenant les possibilités du ski de randonnée alpine. Il troque volontiers sa pagaie groenlandaise ou ses skis pour une tasse d'excellent thé vert japonais. Un brin poète et idéaliste, il ne demande qu'à être émerveillé par une trouée de lumière, un chant d'oiseau ou une lame de neige. Il aime soigner ses chroniques et ses photos.