VOS SPORTS:
Publication partenaire

Station du Mont Gleason – 26 Mars 2019

Il y a de ces journées ou il fait bon skier, aujourd’hui en était une. Ce matin, au réveil, je ne me destinais pas à aller arpenter un domaine skiable. Cependant, c’est en regardant dehors que j’aperçu le levé de Galarneau. Ni une, ni deux, me voici en mode « Faut j’glisse aujourd’hui! ». Cela faisait déjà quelques jours que j’entrevoyais la possibilité d’aller au Mont Gleason. À moins d’une heure de la maison, la station est un excellent choix pour ces journées sans la tribu. Oui, oui, je suis seul pour la journée.

 

La station, située dans la région du Cœur du Québec, offre 20 pistes damées, dont une dizaine de sous-bois, sur un dénivelée de près de 200m. La majorité des pistes sont faciles et intermédiaires. La portion du haut est un peu plus abrupte, suivi d’une section plus planche vers la base. Les conditions de la journée s’apparentent à celles de la mi-février. Une neige sèche, très bien damée, sur un fond ferme. Ceux qui me connaissent bien, savent à quel point ces conditions sont les miennes.

J’enfile donc mes apparats, je récupère mon laissez-passer journalier, et me voici au pied de la remontée, il est 10h. L’achalandage est relativement faible, et le restera toute la journée. La clientèle est composée majoritairement de skieurs ayant acquis une sagesse que seule l’âge peut apporter.

C’est lors de ma première remontée que je fais la connaissance de Pierre-Luc, un planchiste de la région, qui, tout comme moi, permet à la moyenne d’âge des gens présents, de faiblir un peu. Rapidement, lui et moi faisons connaissance. Nos familles respectives, et l’amour de la glisse étant les sujets principaux.

 

C’est justement pour ce type de rencontre que j’apprécie ma venue. À chacune de mes visites au fil des ans, j’ai fait ici des rencontres exceptionnelles, aujourd’hui ne sera donc pas l’exception. Nous arpentons donc le domaine ensemble, la glisse est rapide, et nous profitons de Galarneau, toujours aussi présent. Mon acolyte me mentionne que nous sommes chanceux, Éole, qui serait d’ordinaire présent, est, pour le moins, fort discret, on ne s’en plaindra pas.

Au diner, nous en profitons pour prendre place dans le Wiski Pub. Le bar de la station est très bien décoré, et la clientèle semble bien l’apprécier. Au bout de près d’une heure de jasage, nous retournons en pistes. Encore une fois, les sujets s’enfilent au fil des remontées. Nous aurons skié ensemble jusqu’à 15h, l’ami devant aller chercher ses mômes pour le retour à la maison. J’en profite pour effectuer deux descentes supplémentaires, avant de, moi aussi, terminé cette superbe journée.

Merci l’ami. Merci Mont Gleason. Merci la vie!

Bon ski à tous!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Christian Dumas
Adepte de ski depuis sa tendre enfance, Christian adore le pratiquer autant en famille qu'entre amis. Au fil des années, il a touché à la compétition, à l’enseignement, à la patrouille ainsi qu’au ski adapté. Habile communicateur, il sait imager ses expériences sur les pentes et les communique magnifiquement au travers de ses chroniques publiées sur ZoneSki.