VOS SPORTS:
Publication partenaire

Stoneham à (presque) 100% – 17 décembre 2017

Petite journée frisquette à Stoneham aujourd’hui. À l’arrivée, le mercure refuse de s’élancer au-delà de -17 °C. On a vu pire.

Il y a assez peu de gens à la montagne ce matin, et la seule attente que je connaitrai sera au retour du lunch, lorsque tous les skieurs des nombreuses équipes de compétition de Stoneham se pointeront au même moment à la même remontée. Sinon, on n’attend pas.

Les conditions sont très bonnes, autant sur pistes où la surface est juste asse ferme, que dans les sous-bois, qui sont superbes pour cette période de l’année.

Les équipes sont parvenues à ouvrir beaucoup de terrain cette période de l’année. On sent même que les plans ont été revus à la suite des précipitations de la semaine dernière. En fait, on n’est pas loin du 100%, avec 39 pistes sur 42. Tant pis pour les monticules de neige fabriquée, on trouvera bien une façon de les étendre un autre tantôt.

À la montagne, la première chose qui attire mon attention est la nouvelle remontée, l’Éclipse, en opération. Télésiège quadruple avec tapis d’embarquement, on atteint le sommet plus rapidement qu’avec l’ancien double, mais un peu plus lentement qu’avec le T-Bar (à condition qu’il n’arrête pas à répétition, comme c’était souvent le cas). En somme, une excellente amélioration pour la montagne, qui permettra un accès beaucoup plus facile à une bonne partie du domaine skiable. En plus, une partie de l’espace sous le télésiège est déjà accessible pour les skieurs. Si j’en crois les rumeurs, le haut devrait l’être aussi.

De mon côté, j’étrenne mes nouveaux achats : skis Rossignol Soul 7, lunettes Smith I/O 7 et gants Guide de Black Diamond. Même sous le manteau j’ai du nouveau, avec le Coefficient Hoody de Black Diamond comme couche intermédiaire. Je suis un homme neuf ! Ou presque, parce que tout le reste est vieux, de plusieurs années.

Les skis dépassent mes attentes. Non seulement ils flottent sur la neige, mais ils accrochent vraiment bien dans les pistes, même sur les surfaces durcies. En plus, ça tourne sur un dix cents. En revenant, je me disais que, malgré leur largeur (108mm au patin), ces skis seraient de très bons skis de tous les jours.

Pour les gants, l’expérience m’a appris qu’à cette température, il faut être actif pour rester au chaud. Bref, j’avais le bout de doigts froids lors des deux premières descentes. Mais dès que j’ai eu à activer un peu la machine, pour patiner vers la remontée par exemple, ils sont devenus tout à fait confortables. Et même un peu chaud. Comme quoi le problème est dans mes mains et non dans les gants. Quant aux lunettes, avec le verre « Sun Green Mirror », la vision est parfaite au soleil, mais dès le milieu de l’après-midi, ça commençait à être sombre. Heureusement, les lunettes viennent avec un second verre interchangeable plus pâle « Storm Rose Flash ». Sinon, aucun problème de buée ou autre.

L’hiver est arrivé, la montagne n’attend que vous !

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jean-Benoît Tremblay
Lorsqu'il n'est pas sur les pentes, Jean-Benoît Tremblay est derrière son bureau au Cégep Garneau en tant que registraire et coordonnateur. Musicologue de formation, il a longtemps enseigné la musique de la maternelle à l’université du troisième âge. Ses passetemps incluent la programmation informatique, qu'il pratique depuis l'enfance, et bien sûr les activités de plein air, le camping et la randonnée. Au cours des dernières années, il a transmis sa passion du ski à ses enfants et à son épouse.