VOS SPORTS:
Publication partenaire

Stoneham, Dame Nature s’est trompée! – 7 avril 2018

Il y a de ces fois où les différents spécialistes de la météo se trompent royalement. Hier, alors que je consultais les différents sites météorologiques, je remarquai qu’ils annonçaient tous quelques centimètres de neige à Stoneham. Il ne m’en fallait pas plus pour aviser la tribu que nous nous y rendrions pour l’ouverture. À notre arrivée, peu après 8 heures, je suis surpris par la quantité de neige au sol. Pas moins de 25cm de nouvelle neige s’offre à nous. Je récupère donc rapidement nos laissez-passer journaliers à la billetterie, et j’en profite pour me faire escroquer par l’achat des passes-parc qui sont vendues plein prix, et ce même si la saison se termine demain, aucun rabais ou possibilité de s’en procurer pour la journée. C’est donc muni de toutes nos autorisations, et vêtus en mode hiver que nous prenons place à bord de l’Alizée.

Nos premières traces se font dans le parc XL, qui n’est pas entretenu à cette heure. J’en profite pour faire de grands virages les pieds bien au fond de cette neige, ma foi, plutôt fluffy! Les mômes tentent tant bien que mal d’utiliser les modules, mais ils sont impraticables ce matin. C’est donc après deux tentatives que nous décidons d’aller explorer les pistes desservies par la nouvelle remontée « L’Éclipse ». Accompagné de la mamma, Lyndsey Mom, nous nous élançons dans « La Gonnet », celle-ci n’ayant été que peu exploitée à cette heure. La neige y est abondante, et un peu difficile à dompter pour la matriarche. Heureusement, elle retrouve ses repères rapidement, et elle négociera ses descentes subséquentes de main de maître, se méritant même quelques encouragements de ma part.

Les chérubins quant à eux sont aux anges. Ils glissent sur cette neige abondante comme de petits poissons dans l’eau. Accompagnés de l’ami Mike, ils iront même dans les pistes et sous-bois difficiles du secteur des 40. Ils ont pu s’amuser dans « La J-P Auclair » et « Le Monstre ». Pour ma part, je me suis contenté des pistes du secteur, la « La Bomba » étant simplement hallucinante. Je me la taperai trois fois de suite. Son étroitesse, et ses différents devers sont vraiment tripants dans toute cette neige.

Lorsque tout le groupe s’est finalement rejoint, nous en avons profité pour nous amuser dans les petits sous-bois intermédiaires « Caribou », « Wapiti », « La Biche » et « L’orignal ». Ce genre de terrain ne m’est plus très familier, je suis vraiment plus de type piste maintenant, mais aujourd’hui, je ne pouvais passer à côté des sous-bois. C’est donc en mode tribu que nous les avons pistés. Que de plaisir, encore une fois, la neige est abondante, et je n’ai aucune crainte de briser mes skis. Les amis eux dévalent ces pistes comme si elles étaient dégagées de tous obstacles, pour ma part, j’y vais à mon rythme, j’y pousse même quelques Yahous!

Finalement, en fin de journée, nous avons retenté notre chance dans le Parc 418. Malheureusement, celui-ci n’aura pas été entretenu de la journée, me faisant regretter l’achat des passes-parc saisonnières du matin. Les modules et les sauts n’avaient pas été déblayés, rendant dangereuse leur utilisation. Heureusement, les marmots savent utiliser ce type d’infrastructure, ils réussirent donc à s’y amuser.

Notre journée en piste et sous-bois fut magnifique, nous avons eu la chance de skier de la magnifique poudreuse de printemps. Avec ces conditions, nous aurions bien aimé y retourner encore une ou deux fois, d’autant plus que le domaine est skiable à 100%. Cependant, demain sera la dernière journée de la saison, la station fermera ensuite ses portes pour faire place à la saison estivale. Nous skierons donc ailleurs.

Bon ski!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Christian Dumas
Adepte de ski depuis sa tendre enfance, Christian adore le pratiquer autant en famille qu'entre amis. Au fil des années, il a touché à la compétition, à l’enseignement, à la patrouille ainsi qu’au ski adapté. Habile communicateur, il sait imager ses expériences sur les pentes et les communique magnifiquement au travers de ses chroniques publiées sur ZoneSki.