VOS SPORTS:
Publication partenaire

Stoneham, grouille avant qu’il mouille, 20 décembre 2018

La chance a voulu que je sois en congé à la veille d’une tempête de verglas et de pluie. J’avais quelques heures de libre au travers des achats de Noël et j’ai pris la direction de Stoneham. La température est clémente, oscillant dans les environs de -3 C. Vers 11h30, je faisais scanner mon billet de remontée. D’ailleurs ça fait un bout que je me pose la question sur l’utilité de ce bidule qui fonctionne une fois sur deux et qui demande une équipe de préposés à l’affût. 

Photo Jacques Boissinot/ZoneSki

Outre la possibilité de démasquer les fraudeurs, alors qu’on pourrait, comme à d’autres stations, avoir un billet coloré avec une date bien visible, la seule autre raison serait elle de compiler des statistiques. Je dois vous avouer que d’attendre en file pour faire scanner mon billet alors que le préposé me reconnaît du dernier passage, ça m’irrite. Toutefois, ils sont tous souriants et courtois.

Photo Jacques Boissinot/ZoneSki

Un peu paresseux, je débute la sortie par la remontée quadruple L’Alizée qui nous amène à mi-montagne. Celle-ci est plus proche du chalet et l’accès aux autres remontées est plus facile en y allant à skis. Les conditions de la piste Les Pionniers sont belles quoique sur un fond ferme. J’étrenne une nouvelle paire de skis et ils me mettent un large sourire au visage dès les premiers virages. 

J’ai écumé les pistes damées sur les deux sommets, retrouvant les mêmes conditions fermes sur une base durcie. Les skis accrochent sans problème et les descentes sont faciles. En début d’après-midi, les pistes sont pratiquement désertes, si ce n’est que des groupes de jeunes qui occupent les parcs à neige et les rampes.

Photo Jacques Boissinot/ZoneSki

Le troisième sommet, celui des pistes 40, est encore fermé, car on s’affairait en fin de journée à finaliser les tests de charge sur le télésiège quadruple L’Aurore Boréale. Comme disait mon ami Marc-Antoine, « ma coiffeuse de Ste-Adèle me disait » que la remontée pourrait ouvrir le 23 décembre. Bien sûr, les conditions de glisse suite à « l’apocalypse » météorologique annoncée pour vendredi et samedi pourraient mettre un frein à cette ouverture.

Souhaitons que Dame Nature nous donne une chance d’avoir de belles conditions pendant le temps des Fêtes. 
Passez de joyeuses Fêtes amis skieurs et planchistes.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Jacques Boissinot
De la photo au ski en passant par la voile et la moto, Jacques (La Comète) garde un coeur jeune en vivant à fond chacune de ses passions. Essayez de le suivre en piste... vous comprendrez l'origine de son pseudonyme!