VOS SPORTS:
Publication partenaire

Sugarbush, VT – C’est ça le ski dans l’est! – 2 février 2019

Ça faisait un bout de temps que mes skis n’avaient pas dévalé les pentes de la station Sugarbush au Vermont et j’avais hâte d’y retourner. Après tout, Sugarbush offre de la glisse pour tous les goûts sur un terrain de jeu beaucoup plus imposant et diversifié que ce à quoi notre Belle Province nous a habitués avec le temps! Croyez-moi, une journée ici n’est vraiment pas assez!

Suite à un bon rendez-vous avec Morphée, je suis arrivé sur place un peu sur le tard, ce qui m’a envoyé me stationner assez loin du chalet principal. Pas grave puisque la station propose un service de navette rapide et efficace pour vous déplacer de votre auto à la base de la station.

Mon premier contact avec la neige m’envoyait vers la chaise de ‘’Castlerock’’. Sur piste, une neige damée intéressante mais laissant quelques plaques de glace faire surface. Je n’ai pas pu m’empêcher de rentrer dans le bois à gauche de la piste ‘’Domino’’ pour valider la qualité de la neige dans les bois. Faut croire qu’il restait des traces fraîches à laisser dans la neige ici et là!

En haut de ‘’Castlerock’’, il n’y a pas de couverture de neige artificielle et aucune piste n’est damée. Une remontée avec des chaises doubles très espacées vous mènera tranquillement vers ce sommet. Il y a donc un plus faible achalandage dans ce secteur pour mieux préserver les conditions de neige, et pour que vous vous sentiez presque seuls au monde pendant un instant ou deux.

Direction ‘’Lincoln Peak’’ ensuite pour aller visiter le paradis, alias la piste ‘’Paradise’’. Elle porte bien son nom et ce fut ma piste préférée de la journée! Des bosses, arbres, couloirs cachés, sauts, glace et autres obstacles, bref, tout y est pour que votre descente soit une aventure qui ne se vivra pas deux fois de la même façon!

Le décor dans la piste ‘’Organ Grinder’’ avec ses arbres enneigés étaient fabuleux… J’ai malheureusement trouvé que les conditions de ski l’étaient un peu moins avec quelques plaques de glace entre les bosses moelleuses. On retourne dans le bois!

Une des choses que j’aime bien de cette station se trouve dans ses quelques sous-bois intermédiaires. Un peu comme on retrouve à Sutton par exemple, il y a de larges pistes clairsemées d’arbres matures ici et là pour ajouter au charme lors de vos descentes. Si ce type de pistes vous intéresse, pensez aux pistes ‘’Moonshine’’, ‘’Sleeper’’, ‘’Murphy’s Glade’’ ou ‘’Birch run’’ lors de votre visite.

Il y a aussi de nombreux sous-bois entretenus ainsi que des zones officielles de ski de forêt à la station, en plus du ski dans les nombreux bois qui peuvent être découverts si vous aimez l’aventure sauvage! Il y a également le secteur du ‘’Slide Brook Basin’’ qui peut être visité avec ou sans service de guide, mais informez-vous d’abord et soyez préparés avant de vous y aventurer.

Il y a ensuite l’autre secteur de montagne du ‘’Mt Ellen’’ que je n’ai pas eu le temps de visiter aujourd’hui et qui peut mériter à lui seul une journée complète à explorer! Bref, j’ai bien aimé ma journée aujourd’hui à Sugarbush et je suis convaincu que peu importe ce que vous cherchez comme ski en passant par les larges pistes damées, les bosses, les sous-bois, les secteurs techniques, la poudreuse cachée au fond des bois, peu importe, vous le trouverez à Sugarbush!

 

 

 

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/forge/zone.ski/public/wp-content/themes/uniqmag-premium-theme/includes/single/post-tags.php on line 10

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

David Maurer
Actif depuis plusieurs années dans le monde du ski au Québec, David est propulsé par une énergie infaillible (exception faite des matins sans poudreuse). Toujours prêt à aider ses semblables, David partage ses connaissances à tout va! Vous le verrez peut-être devant une caméra, en train d'expliquer comment atterrir en bas d'un rocher sans se casser la margoulette!