Publication partenaire

Sur la neige et sous la neige à Orford – 11 mars 2018

Je savais qu’il neigerait aujourd’hui. Un peu. D’ailleurs, il neigeait, chez moi, quand je suis parti, ce matin. Ce à quoi je ne m’attendais moins, c’était qu’il neige autant sur l’autoroute 10, en route vers Orford. L’hiver était revenu. Vous savez, quand la voie de gauche est tellement glissante qu’il est impossible de dépasser…

Ça augurait déjà bien.

À la montagne, on sentait la fin de la semaine de relâche scolaire. Les deux premiers stationnements étaient déjà remplis en milieu d’avant-midi, et le troisième était pas mal achalandé… et je suis certains que certains n’étaient pas encore arrivés, changement d’heure oblige.

Ils avaient raison de venir, tous ces gens : en plus de la vingtaine de centimètres de neige tombés cette semaine, une autre couche de neige fraîche tombait sur les trois montagnes d’Orford tout au long de la journée, avec les sommets Giroux et Orford dans le brouillard en permanence.

Malgré ça, plusieurs sous-bois et pistes naturelles étaient fermés. Faut dire qu’avant la neige, il y avait les redoux. Le fond a dû prendre une raclée, et il y avait probablement beaucoup d’obstacles sous la neige.

Pour ce qui est de ce qui était ouvert, on skiait sur une surface tapées avec des bosses de temps en temps sur les pistes travaillées, avec quelques plaques de glace ici et là dans les parties plus abruptes. Une fois retravaillé, ça va sans-doute revenir en belle poudreuse damée.

Mais c’était les pistes naturelles qui étaient le vrai coup de cœur de la journée : la Ookpic sur le mont Alfred-Desrochers…

…et l’Intrépide, la Contour et l’Escapade sur le mont Orford.

Les ravages des redoux de février sont presque effacés par la nouvelle neige, et on skie dans de belles bosses molles la plupart du temps. Il y a quelques obstacles à éviter, mais rien de difficile ou de surprenant.

Vraiment, si vous voulez aller chercher un bon enneigement, cette semaine, sans avoir à aller dans la région de Québec, Orford est tout indiquée. Et avec cette nouvelle tempête prévue en début de semaine, c’est encore l’Estrie qui devrait être choyée.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux !

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

À PROPOS DE L'AUTEUR

Carl Tessier
Skieur depuis près de vingt ans et ZoneSkieur depuis les débuts du site en 2003, Carl n’a manqué aucune saison depuis sa première, à sept ans. Pour s’évader de son cubicule d’informaticien, il explore le Québec (et ailleurs) en quête de virages enneigés et de paysages uniques : damé, sauvage, bois, de la petite station de région au gigantesque domaine quatre-saisons.